Comptes bancaires : que faire lors du décès d’un proche ?

Par Sophie Slits et Pieter Haine, Senior Legal advisors à la Banque Nagelmackers

Suite à un décès, comment cela se passe-t-il au niveau des comptes bancaires du défunt (blocage des comptes, clôture du compte du défunt, ouverture du compte des héritiers) ?

 

Le sujet n’est pas très réjouissant, mais il est important de connaître les démarches à effectuer immédiatement ou peu de temps après le décès, et les démarches qui peuvent bénéficier d’un certain délai. Voici un résumé de ce qu’il faut faire auprès de la banque du défunt.

  Continuer la lecture sur Moneystore de « Comptes bancaires : que faire lors du décès d’un proche ? »

Qu’est-ce que la finance embarquée ?

Avec le développement des fintechs, apparaissent de nouveaux termes financiers. Ces nouveaux termes sont révélateurs de nouveaux produits, de nouvelles applications qui changeront la vie des fournisseurs de biens et services et de leurs clients.

Parmi ces termes, la finance embarquée (embedded finance en anglais) fait son apparition dans le langage financier. Mais de quoi parle-t-on ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la finance embarquée ? »

Investir dans les armes n’est pas durable !

Par Hans Stegeman, économiste et chief strategist chez Triodos Investment Management

L’invasion russe de l’Ukraine a ramené au centre du débat le financement de l’industrie de l’armement par les institutions financières. S’il y a un critère d’exclusion que la plupart des banques responsables et éthiques ont en commun, c’est une position claire contre les armes. L’industrie de la défense elle-même aurait fait pression pendant un certain temps pour que l’Union européenne déclare les investissements dans les armes comme durables dans sa taxonomie sociale. Mais les armes sont tout sauf durables.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Investir dans les armes n’est pas durable ! »

« Big Tech » : excellence ou nuisance ?

Par Bérénice Lasfargues, BNP Paribas AM

Estimer le rôle et la valeur des « Big Tech », ces géants technologiques au formidable potentiel de croissance, mais également en proie à des problèmes de sécurité et de confidentialité, peut déchaîner les passions, échauffer les débats et soulever des questions. Comment déterminer si leur influence est bonne ou mauvaise du point de vue de la durabilité ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « « Big Tech » : excellence ou nuisance ? »

Investissements alternatifs : de quoi s’agit-il?

Par Pictet AM

Il existe des classes d’actifs alternatives aux obligations et aux actions classiques. Il s’agit des fonds spéculatifs, du capital-investissement ou de l’immobilier, par exemple. Découvrons les avantages et les inconvénients de ces instruments.

 

Les actions, les obligations ou les fonds communs de placement ne sont pas les seules options d’investissement qui s’offrent à tous. D’autres choix permettent une bonne diversification du portefeuille, notamment pour les investisseurs à hauts revenus ou les investisseurs institutionnels. Différents types d’investissements alternatifs peuvent satisfaire tous les profils et tous les besoins, mais seulement sous certaines conditions. Découvrons-les.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Investissements alternatifs : de quoi s’agit-il? »

Comment discuter de durabilité avec mon banquier ?

Les banques privées seront tenues d’intégrer les préférences en matière de durabilité de leurs clients en gestion discrétionnaire. Dans ce cadre, elles devront insérer, dans le profil MiFID, des questions concernant le profil de durabilité. Pour les investisseurs individuels qui désireraient aussi y voir plus clair dans leurs préférences en matière d’investissement socialement responsable, il peut être intéressant de faire le point sur leurs objectifs durables. Une fois clairement établis, ces objectifs pourront alors servir de base pour choisir le placement qui s’accorde le mieux avec ce but à atteindre.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment discuter de durabilité avec mon banquier ? »

Investissement durable : quels facteurs sociaux peuvent être identifiés grâce au big data ?

Par JP Morgan AM

La révolution du « big data » a changé la donne pour l’investissement social dans l’ESG. L’explosion des sources de données alternatives a offert une fenêtre sur les entreprises que les investisseurs n’avaient jamais eue auparavant. Cela contribue à révéler des risques et des opportunités qui n’étaient pas disponibles auparavant à partir des seules divulgations des entreprises.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Investissement durable : quels facteurs sociaux peuvent être identifiés grâce au big data ? »

Plus que jamais, Prométhée est Européen

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

La dislocation se poursuit. Tout comme la guerre s’enlise en Ukraine, l’antagonisme entre les actifs financiers s’enracine et disperse les clefs de lecture. Des entrailles fumantes des marchés éprouvés par ce premier trimestre apocalyptique, nul oracle ou shaman ne peut encore lire l’avenir. Aucun auspice ne concorde encore véritablement à prophétiser le crépuscule de notre cycle.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Plus que jamais, Prométhée est Européen »