Politiques économiques exceptionnelles en vue

@Pexels

Rédigé le 18 mars 2020 par BNP Paribas AM

  • Le 17 mars, les marchés actions se sont repris suite à l’annonce de mesures de soutien budgétaire aux Etats-Unis et en Europe
  • Les Banques centrales mettent en œuvre tous les outils à leur disposition (baisse des taux directeurs, achats d’actifs, mesures pour assurer la liquidité)  

Confrontés à l’urgence sanitaire, les décideurs ont pris la mesure du problème et proposé des réponses économiques sans précédent, qu’elles soient budgétaires ou monétaires. Continuer la lecture sur Moneystore de « Politiques économiques exceptionnelles en vue »

Flash-Actu: le coronavirus et les marchés

Par Erik Joly, CIO ABN AMRO Belgique

Ces derniers jours, les marchés financiers ont été frappés par un flux incessant de rapports négatifs. Initialement confiné à la Chine, le coronavirus s’est rapidement répandu dans le reste du monde. L’approche peut-être trop laxiste du gouvernement italien a fait que l’impact du coronavirus est devenu chaque jour plus important et plus tangible. Non seulement dans la vie quotidienne, mais aussi sur les marchés boursiers. Continuer la lecture sur Moneystore de « Flash-Actu: le coronavirus et les marchés »

Flash-Actu : La FSMA interdit les ventes à découvert

@Pexels

L’Autorité belge des marchés a décidé, compte tenu des circonstances exceptionnelles, d’interdire les ventes à découvert.

De quoi parle-t-on ?

Pour rappel, les ventes à découvert consistent à spéculer sur la baisse d’une action en vendant les titres sans les posséder avec l’espoir de les racheter quand le cours sera plus bas. Le bénéfice provient de la différence de cours entre les prix de vente et d’achat. Ces positions sont généralement prises sur des durées très courtes. On appelle aussi cette opération vendre short ou shorter une action. Continuer la lecture sur Moneystore de « Flash-Actu : La FSMA interdit les ventes à découvert »

Facteurs de bouleversements induits par le COVID-19

@Pexels

Rédigé le 13 mars 2020 par Iain Stealey, CIO Obligations internationales J.P. Morgan Asset Management.

La propagation du virus COVID-19 et ses répercussions sur l’économie continuent de susciter de vives inquiétudes. Évaluons les facteurs de bouleversement de la situation au cours des derniers jours et ce qu’il faudrait pour stabiliser les marchés.

Le taux de croissance au jour le jour des cas confirmés en Chine a sensiblement ralenti, passant d’un pic de 55 % fin janvier à moins de 1 % en mars. L’activité reprend, la période de quarantaine dans la province du Hubei ayant pris fin le 10 mars. Cependant, la propagation du virus s’accélère partout ailleurs dans le monde : le 10 mars, l’Organisation mondiale de la santé a signalé des cas dans 110 nouveaux pays. Du côté des facteurs d’aggravation, l’OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés) a échoué à parvenir à un accord sur les solutions pour réduire l’offre compte tenu de la baisse de la demande prévue en énergie. La baisse des prix du pétrole qui a suivi (le pétrole brut américain a chuté de 25 % le 9 mars) a exacerbé la volatilité des marchés financiers. Continuer la lecture sur Moneystore de « Facteurs de bouleversements induits par le COVID-19 »

L’investissement est-il accessible à tous ?

@Pexels

Par AG Insurance

Contrairement aux idées reçues, investir est plus accessible qu’il n’y parait. Dans l’environnement de taux bas actuels, un investissement, notamment via une assurance-vie, peut représenter une solution intéressante pour faire potentiellement fructifier son capital.

En effet, il est possible d’investir :

De petits montants

L’idée préconçue la plus répandue autour de l’investissement est qu’il est nécessaire de disposer d’un capital important pour pouvoir commencer à investir. Or, de nombreux organismes financiers proposent des solutions d’investissement à partir de montants peu élevés et donc accessibles à la plupart des budgets. Il s’agit d’une option intéressante pour faire ses premiers pas avant d’éventuellement décider d’investir un capital plus important. Il faut cependant garder à l’esprit qu’une assurance s’accompagne de certains coûts et taxes.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’investissement est-il accessible à tous ? »

Lorsque les marchés boursiers sont infectés

@Pexels

Par Dr Bert Flossbach

Le nouveau coronavirus provoque des turbulences sur les marchés boursiers. L’indice boursier américain S&P 500 a perdu plus de 20 % en quelques semaines. Quelle est la gravité de la situation ? Et à quoi les investisseurs doivent-ils se préparer maintenant ?

Le nouveau coronavirus se répand de plus en plus, et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) parle désormais de pandémie. Sur les marchés financiers, la crainte des conséquences économiques de Covid-19 provoque des fluctuations erratiques et une chute des cours des actions. Jusqu’à présent, ni les mesures prises par les gouvernements, ni celles des banques centrales n’ont pu calmer les marchés. Continuer la lecture sur Moneystore de « Lorsque les marchés boursiers sont infectés »