Produits de placement et d’assurance – Page 47 – MoneyStore

Qu’est-ce qu’un fonds éthique, durable ou ISR ?

Initiés dans les années 30 par des groupes religieux américains, les fonds éthiques ont parcouru un long chemin. Dans la religion catholique, être riche est plutôt assimilé à une tare. Par contre, chez les protestants, la richesse favorise la charité. Dans les pays anglo-saxons, il est donc permis (et bien vu !) de gagner beaucoup d’argent car cela permet d’en donner davantage ! Traditionnellement, la culture anglo-saxonne est favorable au capitalisme et la détention d’actions par les épargnants est entrée rapidement dans les mœurs. Historiquement, des grands groupes religieux, tels que les Quakers, par exemple, détenaient des fonds importants. Dans les années trente, ces groupes se sont dit qu’il serait bon d’investir ces capitaux dans des entreprises qui n’enfreignaient pas certaines règles morales. L’investissement éthique était né.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce qu’un fonds éthique, durable ou ISR ? »

Qu’est-ce que bear et bull : les animaux symboles des marchés ?

On entend souvent dire que les marchés sont « bullish » ou « bearish » ou de marchés « bear » ou « bull ». Qu’entend-on par là ?

« Bear » signifie « ours » en anglais et « bull » signifie « taureau ». Pourquoi faire allusion en bourse à ces deux animaux plutôt qu’à d’autres? Ces deux emblèmes des marchés boursiers représentent des tendances. L’ours attaque du haut vers le bas, il est donc le symbole de marchés baissiers. Par contre, le taureau attaque du bas vers le haut, il est donc le représentant des marchés haussiers.

Cette terminologie est utilisée depuis le XVIII ème siècle. Quand un marché baisse depuis plusieurs mois, on parle de « bear market ». C’est ce qui s’est passé au début des années 1990. Il faut que la baisse soit persistante sur une certaine période. Une baisse temporaire ne caractérise pas un marché « bearish ». Un « bear market » peut aussi débuter par un krach boursier.

Dans les stratégies boursières, être « bear » signifie que l’on pense que les marchés vont baisser. Ces anticipations vont engendrer des prises de position sur les marchés, des prises de position qui peuvent amplifier les phénomènes attendus.

Les agences de notation sont-elles réglementées ?

Les agences de notation sont apparues au XIXème  siècle et ont, en quelque sorte, toujours fait partie du paysage financier. Elles ont eu une importance accrue dans les années 2000 où elles sont devenues un élément incontournable des émissions obligataires. On se souviendra que ces agences ont été au cœur de la crise en 2008. En effet, elles ont été une des causes de la crise des subprimes en ayant mal évalué le risque Lehman Brothers. Cette société avait un rating triple A, ce qui en faisait un des meilleurs débiteurs de la place. Malheureusement, la mauvaise gestion de cette société l’a conduite à la faillite entrainant dans son sillage de nombreux épargnants qui s’étaient basés sur les bons ratings des agences de notation pour y investir en toute confiance. Malgré cette défaillance, qui a été un des éléments ayant entraîné les marchés dans une crise d’envergure, les agences de notation n’ont jamais fait l’objet de recours en justice. Pourquoi ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les agences de notation sont-elles réglementées ? »

Qu’est-ce qu’une obligation ?

Une obligation est un titre qui représente une partie d’une dette à long terme d’une entreprise, d’un Etat, d’un établissement de crédit (le bon de caisse) ou d’un organisme privé ou public. En rétribution de ce titre obligataire, son détenteur perçoit un intérêt calculé à un taux défini au départ ou parfois à un taux variable. En Belgique, les intérêts des obligations sont généralement soumis à un précompte mobilier de 25 %. Les obligations sont remboursées à une échéance fixée lors de l’émission. Lorsqu’il détient une obligation, l’investisseur est donc dans la position d’un créancier vis-à-vis de l’émetteur. Cette dette se trouve au passif du bilan de l’émetteur dans la partie  « dettes à long terme ».

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce qu’une obligation ? »

Qu’est-ce qu’un rating ?

On ne parle plus que d’elles : les agences de notation n’en finissent plus de dégrader la note des dettes gouvernementales des pays du Sud de l’Europe mais aussi des Etats-Unis. On nous parle de ratings, de notation. Qu’entend-on par là ? On pourrait dire que le rating est une cote qu’une entreprise ou un Etat reçoit pour ce qu’ils valent, ce qu’ils sont. C’est, en somme, leur bulletin. Le rating est calculé par des grandes agences de notation : Moody’s, Standard & Poors, Fitch. La qualité du débiteur est analysée par ces agences et la notation est ensuite fournie sous une forme standardisée composée de lettres, de chiffres ou de signes (+ ou -).  Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce qu’un rating ? »

Qu’est-ce qu’une action ?

Une action représente une fraction du capital d’une société. L’actionnaire détient donc une part plus ou moins importante du capital d’une entreprise lorsqu’il en détient des actions. Il en est partiellement propriétaire. Les actions, contrairement aux obligations, n’ont pas d’échéance et ne procurent pas un revenu fixe. Elles procurent un rendement sous forme de dividendes qui représentent la partie du bénéfice qui est distribuée aux actionnaires. Ce dividende est fluctuant. Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce qu’une action ? »

Qui fait quoi dans une sicav ?

Comme son nom l’indique, la sicav est constituée sous forme d’une société et plusieurs acteurs y jouent un rôle. Chaque sicav a un promoteur qui est le créateur de la sicav. Il s’agit le plus souvent d’un organisme bancaire. La sicav dispose également d’un administrateur qui effectue la comptabilité du fonds. Le gestionnaire est celui qui prend les décisions d’investir. La gestion des fonds est souvent prise en charge par une société indépendante qui a été créée en marge d’une structure bancaire existante (par exemple, KBC Asset Management, Dexia Asset Management …). Chaque sicav est distribuée par un distributeur qui est souvent le promoteur de la sicav. Continuer la lecture sur Moneystore de « Qui fait quoi dans une sicav ? »

Qu’est-ce qu’une sicav?

Sicav, fonds commun de placement, OPC, tous ces mots recouvrent une forme de placement particulière. Zoom sur ce qu’est une sicav. Le mot sicav est l’abréviation de « Société d’Investissement à Capital Variable ». Les sicav sont des produits de placement essentiellement offerts par des organismes bancaires ou par de grandes maisons de gestion. La sicav est cependant une entité juridique différente de la banque qui la promeut. La sicav récolte des fonds auprès des épargnants. Ces fonds récoltés sont ensuite investis dans des produits financiers en fonction de la politique d’investissement définie dans le prospectus d’émission de la sicav. Certaines sicav investissent uniquement en actions ou en obligations. D’autres investissent dans des actifs diversifiés : à la fois en actions et en obligations. La sicav investit dans plusieurs actifs et pas seulement dans une action ou une obligation. Les sicav peuvent investir de manière large, non seulement dans des valeurs mobilières mais aussi dans des instruments du marché monétaire, dans d’autres OPC (il s’agit de fonds de fonds), des dépôts et des produits dérivés. Dans une sicav, on peut créer différents compartiments qui auront des politiques de placement différentes. Grâce à une mise relativement modique, l’épargnant a accès à un placement qui est diversifié dans plusieurs actifs. C’est évidemment un peu plus compliqué que cela… Intéressé? Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce qu’une sicav? »