Comment la tokenisation s’invite-t-elle dans le secteur de la gestion ?

@Pexels

Pour rappel, un token est un jeton numérique d’authentification qui peut être transféré entre deux parties sans l’intervention d’un tiers. Cette technologie permet ainsi le transfert numérique d’un actif entre deux personnes. Ce token est garanti par une technologie spécifique, la blockchain. Il est composé d’une liste de codes qui permettent de le sécuriser. Les tokens peuvent aussi intégrer un grand nombre d’informations sur les actifs. Aujourd’hui, la tokenisation rentre dans le monde de la gestion. Cette technologie pourra y être utilisée à plusieurs niveaux.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment la tokenisation s’invite-t-elle dans le secteur de la gestion ? »

Pour sortir du labyrinthe des taux faibles : suivez le guide !

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

En résumé :

  • Les taux d’intérêt sont au plus bas depuis plusieurs années. Une situation qui n’est pas près de changer.
  • Il existe néanmoins des solutions à rendement potentiel pour les investisseurs prudents.
  • Les produits structurés et/ou certains fonds d’investissement cherchent à générer des revenus réguliers.

Il est loin le temps où, pour avoir une certitude de rendement, l’investisseur belge prudent mobilisait son épargne dans un Bon d’État ou un bon de caisse. Le calcul était alors facile : un taux d’intérêt séduisant et fixe, une durée déterminée et un remboursement du capital à l’échéance. Malheureusement, cette époque est définitivement révolue.

Aujourd’hui, les taux sont au plus bas. Tellement bas qu’ils en deviennent même négatifs. Le 11 décembre dernier, le rendement de l’obligation gouvernementale belge à dix ans (OLO 10 ans) a atteint son plancher historique : -0,44%.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pour sortir du labyrinthe des taux faibles : suivez le guide ! »

L’épargne-pension : Complément utile à la pension légale pour les jeunes travailleurs ?

@Pexels

Par AG

Épargner pour sa pension dès son entrée sur le marché de l’emploi ? L’idée, loin d’être saugrenue, pourrait bien permettre aux jeunes travailleurs de se mettre à l’abri : essentiel lorsque le système de pension actuel présente un avenir incertain.

Pour beaucoup de jeunes diplômés, c’est une nouvelle vie qui commence. Qui dit premier revenu dit possibilité de souscrire une épargne-pension. En revanche, ils sont nombreux à s’estimer trop jeunes pour y songer, mais est-ce vraiment le cas ? Faisons le point !

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’épargne-pension : Complément utile à la pension légale pour les jeunes travailleurs ? »

Assurances-vie de la branche 23 : quelles taxes prévoir ?

@Pexels

Par AG

En tant que solution de placement à part entière, l’assurance-vie permet d’épargner ou d’investir en vue de faire fructifier un capital. Si le souscripteur est toujours en vie au terme du contrat (ou en cas de rachat), il en recevra le capital final. En cas de décès en cours de contrat, celui-ci sera versé à son « bénéficiaire en cas de décès », défini lors de la souscription.

Cependant, pour certains investisseurs potentiels, l’aspect fiscal peut représenter un frein. Faisons le point sur les différentes taxes liées aux produits d’assurance-vie de la branche 23.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Assurances-vie de la branche 23 : quelles taxes prévoir ? »

Robots de gestion: Quel avenir ? Et quel défi pour la gestion traditionnelle ?

@Pexels

Après avoir conquis les pays anglo-saxons, les robots de gestion tentent une percée sur les marchés financiers européens. Plutôt que de parler de robots de gestion, il convient plutôt de faire référence à la gestion automatisée. Dans ce type d’offre, la définition des profils des clients et l’adéquation de ces profils avec des portefeuilles-type sont basées sur des algorithmes. Les portefeuilles sont ensuite construits souvent sur base de trackers (ETF) ou de fonds indiciels. Cela engendre des coûts nettement moindres qu’en gestion classique.  

Continuer la lecture sur Moneystore de « Robots de gestion: Quel avenir ? Et quel défi pour la gestion traditionnelle ? »

Les investissements durables : Passage obligé en gestion

@Pexels

Traditionnellement, les choix d’investissements sont guidés par la performance et le risque. Aujourd’hui, une autre composante s’invite dans la sélection des titres en portefeuille : la durabilité. Il semble que l’univers des investissements ait atteint un point de basculement. Désormais, les critères ESG sont de plus en plus intégrés dans la sélection des placements. Cette politique est guidée à la fois par la demande des institutionnels, des investisseurs particuliers et par les autorités.

Il n’y aura pas de retour en arrière. Ces exigences ne feront qu’augmenter. Les investissements durables représentaient 33% du total des actifs gérés en 2018. En 2021, ce pourcentage devrait atteindre 50% et 95% en 2030. En 2020, les investissements responsables ont battu des records avec des flux nets estimés à 20,9 milliards de dollars au cours des six premiers mois. Ce montant est presque égal au montant des flux entrants enregistrés pour l’ensemble de l’année 2019. Dans ce domaine, l’Europe a pris une longueur d’avance sur les autres régions du monde.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les investissements durables : Passage obligé en gestion »