Qu’est-ce que la procuration authentique digitale ?

@Pexels

Par la Banque Nagelmackers – Estate planning

Au cours des derniers mois, chacun a été obligé d’évaluer sa propre situation patrimoniale. Tout est-il bien réglé ? Que peut-on et que devrait-on encore faire ? Y a-t-il certains rendez-vous à prendre ?

Des questions importantes qui nécessitent souvent une présence physique chez le notaire. Mais est-ce toujours possible en raison des mesures sanitaires, d’une mobilité réduite ou d’une nouvelle crise du coronavirus ?

S’il existe depuis quelques années la possibilité de donner une procuration authentique à une personne, celle-ci devait être octroyée par un acte signé au sein de l’étude notariale. Depuis mai 2020, il y a du changement. Cette procuration authentique peut être donnée à distance.

La procuration digitale est née ! Mais comment se réalise-t-elle et pour quels types d’actes peut-on y recourir ?

Déjà dans le passé, on pouvait donner une procuration authentique à une personne. Sur la base de cette procuration authentique, cette personne pouvait signer l’acte notarié à votre place et pour votre compte.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la procuration authentique digitale ? »

Vendre son entreprise et après ?

@Pexels

Par Banque Nagelmackers Estate planning

Lorsqu’un dirigeant d’entreprise envisage de céder ses activités à moyen ou court terme , il est important qu’il fasse son votre bilan patrimonial personnel. Préparer l’avenir du dirigeant et de sa famille ne s’improvise pas, cela prend du temps.

Voici deux questions que les entrepreneurs se posent souvent une fois qu’ils ont entamé le processus de vente de leur entreprise : celles de l’indépendance financière et de l’avenir de leur patrimoine.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Vendre son entreprise et après ? »

Préparer sa pension à partir de 55 ans : quelles conséquences ?

@Pexels

Par AG

Plus l’âge de la pension approche, plus le besoin de se constituer un capital complémentaire se fait ressentir. Cependant, à partir de 55 ans, s’informer en amont est d’autant plus important afin d’éviter toute mauvaise surprise par la suite, notamment d’un point de vue fiscal.

Avant tout, rappelons que les produits de pension – qu’il s’agisse de l’épargne-pension ou de l’épargne à long terme – sont des contrats d’assurance-vie accompagnés de plafonds.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Préparer sa pension à partir de 55 ans : quelles conséquences ? »

Covid-19, un accélérateur vers la planification successorale

La pandémie met en avant les préoccupations liées à la transmission du patrimoine. Plusieurs techniques peuvent être envisagées. Le nombre de décès dus au coronavirus et les terribles images de patients hospitalisés aux soins intensifs ont fait prendre conscience de la nécessité de planifier la transmission de son patrimoine. Plusieurs techniques et outils peuvent être utilisés pour assurer cette transmission de façon efficace. Ces techniques ont été évoquées par Maître Emilie Van Goidsenhoven, Avocate au Barreau de Bruxelles et par Colette Téchy, conseillère juridique chez ING Private Banking lors de la conférence-débat en ligne organisée ce jeudi par La Libre Belgique et le blog MoneyStore.be.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Covid-19, un accélérateur vers la planification successorale »

Achat scindé d’un bien immobilier en Belgique : comment cela fonctionne-t-il et quelles sont les nouveautés ?

@Pexels

Par Sophie Slits, Estate planner à la Banque Nagelmackers

L’achat scindé d’un immeuble est encore, aujourd’hui, un instrument très souvent utilisé dans le cadre d’une planification successorale. L’administration fiscale a depuis quelques années cette technique dans son collimateur. Cet achat scindé est-il encore possible aujourd’hui ? Comment faire ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Achat scindé d’un bien immobilier en Belgique : comment cela fonctionne-t-il et quelles sont les nouveautés ? »

Quelle part d’actions faut-il détenir dans son patrimoine ?

@Pexels

Par Pictet AM

Le Cac 40 a perdu 36,9% entre le 19 février et le 19 mars, et beaucoup d’épargnants ont profité de cette forte baisse pour acheter des actions. Quelle que soit la situation des marchés, ils doivent rester prudents et calculer quelle somme ils peuvent consacrer à leurs investissements boursiers.

La crise économique liée au Covid-19 a provoqué une lourde chute des marchés au printemps, qui se sont dépréciés de 36,9% en un mois avant de se ressaisir : à la fin août, ils ont regagné 34% depuis leur point bas du 18 mars. Beaucoup d’investisseurs, y compris chez les particuliers, en ont profité pour reprendre des positions sur les actions. Jusqu’où peuvent-ils aller dans leurs investissements sans mettre en péril leur patrimoine ? Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle part d’actions faut-il détenir dans son patrimoine ? »