L’investissement responsable à réglementer pour une lisibilité du marché ?

@Pexels

Par DPAM

Trop de reporting tue le reporting disait-on… Les origines de la finance verte se retrouvent dans les premiers fonds dits ISR et éthiques, qui apparaissent déjà au XVIIe siècle aux Etats-Unis.

Lentement mais sûrement les préoccupations environnementales se sont imposées. Cela a donné naissance à la finance verte. Cette finance verte a été prêchée par quelques convaincus avec quelques bonnes pratiques en la matière. Ces pratiques se sont généralisées et standardisées, notamment la question des énergies fossiles, des actifs dits non brûlables (stranded assets), le charbon, etc. Mais ce n’est qu’assez récemment que la doctrine a connu un premier bouleversement réglementaire avec, d’une part l’article 173 de la loi sur la transition énergétique en France et, d’autre part, avec le Plan d’Action de la finance durable de la Commission Juncker au niveau européen. Continuer la lecture sur Moneystore de « L’investissement responsable à réglementer pour une lisibilité du marché ? »

La diversité : Un atout pour vos placements !

@Pexels

La compétitivité d’une entreprise dépend de nombreux facteurs. Parmi ceux-ci, la valeur et la qualité du capital humain sont essentielles. Dans cette optique, pour être plus compétitive, une entreprise ne doit pas passer à côté de talents. En développant, en son sein, la diversité des talents et des genres, une société assure l’inclusion de cultures différentes. « En promouvant une collaboration entre différents talents, l’entreprise favorise l’innovation. Grâce à une amélioration des processus de décision, elle peut accroître ses bénéfices de façon conséquente », estime Audhild Aabø, Gestionnaire de portefeuille chez Nordea AM. Continuer la lecture sur Moneystore de « La diversité : Un atout pour vos placements ! »

Qu’est-ce que les obligations de transition ?

@Pexels

Pour rappel, une obligation est un titre de créance qui représente une partie d’une dette à long terme d’une entreprise, d’un Etat, d’un établissement de crédit (le bon de caisse) ou d’un organisme privé ou public. En rétribution de ce titre obligataire, son détenteur perçoit un intérêt calculé à un taux défini au départ. Parfois, ce taux est variable. Le remboursement s’effectue à une échéance fixée lors de l’émission. Il existe plusieurs types d’obligations. Qu’entend-on par obligations de transition ou « transition bonds » ? Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que les obligations de transition ? »

Qu’est-ce que le prix carbone ?

@pexels

Dans la lutte contre le dérèglement climatique on évoque souvent la notion de prix carbone. De quoi s’agit-il ? Le prix carbone est une tarification donnée au carbone émis par les entreprises, les pays, les villes. On estime que cette tarification permet d’internaliser l’externalité produite par les émissions de carbone et autres gaz à effet de serre. Ce prix permet de reconnaître l’impact des dommages causés par les gaz à effet de serre (GES). Ce prix est fixé pour ceux qui sont responsables de ces émissions et qui peuvent les réduire. Aujourd’hui, près de 40 pays, 20 villes et 1.400 entreprises utilisent déjà cette notion. Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que le prix carbone ? »

Investissement à impact : Un levier pour une société plus durable

@Pexels

Par Funds for Good

L’investissement à impact social (impact investing) consiste à investir dans des sociétés rentables dont l’activité a pour but d’améliorer certains pans de la société. Ces entreprises peuvent proposer des solutions pour diminuer la pauvreté, mettre à l’emploi des personnes fragilisées, offrir une aide aux personnes handicapées. Elles peuvent aussi développer des techniques pour lutter contre le réchauffement climatique et favoriser la transition énergétique.

Cette notion a vu le jour en 2007 à l’initiative de la Fondation Rockefeller. L’impact investing permet de financer des contrats sociaux innovants portés par différents acteurs. Il s’agit essentiellement d’investissements dans des sociétés non cotées. Le rendement de ces investissements est double. D’une part, il y a un rendement financier et, d’autre part, un rendement social. Dans certains cas, un objectif de rendement social peut être défini. Si cet objectif est atteint, le rendement financier de l’investissement peut être accru. Continuer la lecture sur Moneystore de « Investissement à impact : Un levier pour une société plus durable »