Infographie du mois: Quelles sont les villes les plus dynamiques et innovantes ?

La maison de gestion londonienne Schroders établit un indice qui permet de classer les villes selon différents critères. Le Global Cities Index est un indice qui note les villes selon quatre indicateurs. Il prend en compte les aspects économique, environnemental, d’innovation et de transports. Dans ce cadre, le classement établi par Schroders identifie les villes possédant un certain dynamisme économique, d’excellentes universités, des politiques environnementales visionnaires et d’excellentes infrastructures de transports.

Voici le dernier classement établissant ce score pour 2020 :

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois: Quelles sont les villes les plus dynamiques et innovantes ? »

Des giboulées en avril ?

@Pexels

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

 

Historiquement, l’arrivée du printemps est propice aux nouvelles entreprises, et particulièrement à celles qui touchent à l’exercice de la guerre. A la faveur de conditions météorologiques plus clémentes, les guerriers francs avaient pour usage depuis les temps mérovingiens de se réunir au champ de mars, qui, se couvrant du vert des pousses nouvelles, s’offrait comme lieu d’assemblée où l’on convenait des prochaines campagnes militaires. Sous la « Cinquième », c’est le temps fort, autrement belliqueux, des « prises de distance » dans le camp de la majorité, des déclarations de « disponibilité » dans l’opposition, à quelques mois des traditionnelles universités d’été. En cette période particulière, celle du premier anniversaire du krach financier qui suivit la pandémie, les parades se font sous l’étendard de la relance, les grandes manœuvres sont budgétaires, les doctrines sont industrielles.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Des giboulées en avril ? »

Qu’est-ce que l’énergie basée sur l’hydrogène ?

@Pexels

Par Pictet AM

Compte tenu de l’augmentation de la production et de la baisse des coûts, il semblerait qu’on puisse compter sur l’hydrogène à l’avenir. L’hydrogène est l’élément le plus ancien, le plus léger et le plus abondant de l’univers.

Mais ce n’est qu’en 1766 que le monde a pris conscience de son potentiel en tant que source d’énergie.

Dans le cadre d’une expérience révolutionnaire, le scientifique anglais Henry Cavendish a isolé le gaz en mélangeant le métal et l’acide pour obtenir ce qu’il appelait alors de «l’air inflammable», dont la combustion produit de l’eau. Malheureusement, les plus grands esprits de ce monde n’ont pas beaucoup progressé depuis. Les efforts déployés pour transformer l’hydrogène en source d’énergie propre ont régulièrement été entravés par les coûts implicites. Ce gaz était en effet très cher à produire, à stocker et à transporter. De nombreux experts l’ont donc écarté des alternatives viables aux combustibles fossiles.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que l’énergie basée sur l’hydrogène ? »

Hit-parade des fonds : Le succès des américaines encore au rendez-vous

@Pexels

Selon les données fournies par Quantalys, les fonds investis en actions américaines qualifiées de « value » se sont particulièrement distinguées depuis le début de l’année 2021. Comment explique-t-on cette belle performance ? Outre la rotation intervenue dans les portefeuilles qui a favorisé les actions value, certains éléments peuvent expliquer cette belle performance.

 

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Le succès des américaines encore au rendez-vous »

Pourquoi l’Asie va passer le relais de la croissance à d’autres pays émergents ?

@Pexels

Par Schroders

Cette année, les marchés émergents asiatiques ont pris un bon départ. On s’attend à un retournement. Trois raisons font penser que d’autres marchés émergents vont prendre le relais. Les perspectives pour les marchés émergents sont optimistes. En 2021, la croissance moyenne de ces marchés atteint 7 %. Mais une rotation pourrait s’opérer. À court terme, la Chine et les économies tournées vers l’exportation mènent la danse, grâce à une demande solide de biens de production. Mais cette reprise cyclique va ralentir dans le courant de l’année.

 

Le relais sera pris par d’autres pays émergents au fur et à mesure que les stocks se rempliront et que l’économie mondiale se redressera, ce qui fera glisser la demande des biens de production vers les services. Cela peut entraîner un retournement de la surperformance récente des marchés émergents asiatiques. En voici trois raisons :

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi l’Asie va passer le relais de la croissance à d’autres pays émergents ? »

100 jours depuis le  Brexit : les impacts négatifs pour le Royaume-Uni sont en hausse

@Pexels

Par Volker Schmidt, Senior Portfolio Manager, Ethenea

Début janvier, le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne pour de bon. Aujourd’hui, environ 100 jours après le Brexit, on peut faire le point sur la situation. Il est devenu évident que le Brexit provoque déjà des changements économiques de grande ampleur. Et il ne semble pas y avoir de fin en vue.

 

Selon les derniers calculs de la Commission européenne, le Brexit s’avérera coûteux pour le Royaume-Uni, les dommages causés à l’économie britannique d’ici à la fin de 2022 étant estimés à plus de 40 milliards de livres sterling. Avec un produit intérieur brut (PIB) d’environ 2.000 milliards de livres sterling, cela correspond à environ 2,25 %. À titre de comparaison, une perte moyenne d’environ 0,5 % est attendue pour les États de l’Union européenne.

Continuer la lecture sur Moneystore de « 100 jours depuis le  Brexit : les impacts négatifs pour le Royaume-Uni sont en hausse »