Infographie du mois : Comparaison de la taille des marchés boursiers entre 1900 et 2021

L’environnement économique a beaucoup évolué en plus d’un siècle. De ce fait, les puissances économiques d’hier ont parfois été contraintes de laisser la place à d’autres. Dans la foulée, la taille et l’importance des places boursières ont également évolué. Les plus anciennes bourses sont celles d’Amsterdam (née en 1600), Londres (née en 1700) et de New York (fondée vers 1800). Mais comment la taille de ces marchés a-t-elle évolué en plus d’un siècle ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Comparaison de la taille des marchés boursiers entre 1900 et 2021 »

Hit-parade des fonds : Les obligations souffrent de la reprise économique

@Pexels

Selon les chiffres fournis par Quantalys, les fonds investis en obligations ont connu un très mauvais début d’année. En effet, selon Ethenea, l’univers des obligations à rendement négatif a atteint près de 17.000 milliards de dollars l’année dernière. « Les rendements totaux des obligations d’entreprise high yield et high grade ont été très disparates cette année. Le facteur déterminant a été la duration, médiocre, qui pèse bien plus sur les titres high grade à plus longue échéance que sur leurs homologues à duration plus brève. Mais cet écart s’explique aussi par diverses tendances sous-jacentes en matière de risques », explique Maya Bhandari Gérante de portefeuilles multi-actifs Chez Columbia Threadneedle.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Les obligations souffrent de la reprise économique »

À quoi ressemblerait une surchauffe de l’économie aux Etats-Unis ?

@Pexels

Par Erik Joly et Arthur Jenck, ABN AMRO Private Banking, Belgique

 

La flambée de l’inflation aux États-Unis a vu la croissance annuelle des prix globaux dépasser 4%. Cette flambée est survenue à peu près au pire moment possible pour les investisseurs, ceux-ci s’inquiétant d’une éventuelle surchauffe de l’économie américaine. Des craintes s’étaient déjà accumulées face à un tel scénario en raison : des mesures de relance exceptionnelles, des goulets d’étranglement du côté de l’offre et du rythme rapide de la reprise. Cependant, tout en semblant justifier les inquiétudes exprimées récemment par les économistes de renom Larry Summers et Olivier Blanchard, le bond de l’inflation (jusqu’à présent du moins) reflète des facteurs temporaires liés à la réouverture de l’économie et à la reprise de la demande.

Continuer la lecture sur Moneystore de « À quoi ressemblerait une surchauffe de l’économie aux Etats-Unis ? »

Comment l’industrie forestière se met-elle au service de la durabilité ?

@Pexels

Par Christoph Butz, gérant de la stratégie Bois de Pictet Asset Management

L’industrie forestière s’implique activement dans le développement de nouvelles technologies d’utilisation du bois. On pourrait même aller jusqu’à dire que tout ce qui peut aujourd’hui être fabriqué à partir de matériaux fossiles pourra demain être fabriqué à partir d’un arbre.

Bien que ce développement soit tout récent, plusieurs entreprises européennes se sont déjà lancées dans la production d’une grande variété de nouveaux produits. A titre d’exemple, Stora Enso a mis sur pied une usine pilote pour la production de cathodes de carbone faites de lignine (sous-produit du processus de fabrication de la pâte de bois) à des fins de stockage d’énergie. La société finlandaise prévoit également de fabriquer des fibres de carbone, ainsi que plusieurs types de liants biosourcés.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment l’industrie forestière se met-elle au service de la durabilité ? »

Vendre au plus haut ? Une décision qui peut coûter cher !

@Pexels

Par Duncan Lamont, Head of Research and Analytics chez Schroders

Les valorisations des marchés d’actions atteignent des sommets. Dès lors, les investisseurs doivent-ils encore s’engager ou le moment de sortir est-il venu ? Si l’on se retourne sur 100 ans d’histoire, qu’adviendra-t-il du rendement si un investisseur décide de sortir au plus haut ? Conclusion : choisir le moment opportun sur le marché est impossible et très onéreux !

 

Fin mars, le rapport cours/bénéfice du S&P 500 progressait à 34 fois. Un niveau supérieur à la bulle Internet fin 1999, lorsque le rapport cours/bénéfices n’a pas dépassé 31 fois. Et nettement supérieur à la moyenne de 17 fois sur le long terme. Le tableau n’est pas différent si l’on considère le CAPE, ou Shiller PE, le rapport cours/bénéfice cyclique corrigé. Celui-ci n’a été supérieur que lors du battage médiatique Internet.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Vendre au plus haut ? Une décision qui peut coûter cher ! »

Comment mettre des thématiques dans les investissements ?

@Pexels

Par Backstage Communication

L’investissement thématique est en vogue chez tous les gestionnaires de fonds, qui rivalisent de nouvelles idées pour attirer l’épargne des particuliers.  Les fonds de placement constituent la solution la plus efficace pour diversifier rapidement un patrimoine financier. Avec quelques centaines d’euros, il est ainsi possible d’être investi sur plusieurs centaines d’actions et/ou d’obligations, et d’être beaucoup moins impacté par la faillite d’une société dans le portefeuille. Depuis une dizaine d’années, les avoirs investis dans les fonds de placement n’ont pas cessé d’augmenter. Ils dépassent désormais 215 milliards d’euros selon les derniers chiffres publiés par la BEAMA (l’association belge des gestionnaires d’actifs).

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment mettre des thématiques dans les investissements ? »