Apportez à la communauté un bien immobilier propre

Prenons le cas d’un couple marié selon le régime de la communauté légale. L’époux possédait un immeuble avant le mariage.

S’il décède en premier, le bien tombera tout entier dans sa succession et ses héritiers seront redevables de droits de succession sur l’ensemble de la valeur du bien. Une solution peut consister en ce que le mari apporte au préalable son immeuble détenu en propre à la communauté des biens, ce qui est certainement une option à prendre en considération à un âge avancé, lorsque le mariage a démontré sa stabilité. L’apport d’un immeuble à la communauté est soumis au droit d’enregistrement fixe de 25 EUR. Mais si le mari décède, seule la moitié du bien tombera dans la succession et, par conséquent, moins de droits de succession devront être payés. Continuer la lecture sur Moneystore de « Apportez à la communauté un bien immobilier propre »

La chronique audio

Revue du 25 septembre

Par Patrick Van Campenhout

La semaine écoulée a été marquée une fois encore par une volatilité terrible sur les marchés boursiers. Une volatilité qui se traduit par une chute de 3 à 4 pour-cent des indicateurs boursiers. Ca commence évidemment à faire beaucoup soit pratiquement 30 pour-cent de recul pour l’année en cours si on prend l’évolution de l’indice Eurostoxx. Inutile de dire que les investisseurs prudents en ont soupé de la Bourse : en cinq ans, ils ont perdu la moitié de leur portefeuille. Continuer la lecture sur Moneystore de « La chronique audio »

La Chronique Audio

Revue 19 septembre 2011

Par Patrick Van Campenhout

Les semaines boursières se suivent et se ressemblent depuis le début du mois d’août. Avec pour l’investisseur sage des pertes qui commencent à faire très mal. Depuis le mois de mai dernier, l’indice Eurostoxx a perdu un petit tiers de sa valeur. C’est en effet en mai que la tendance des marchés européens s’est retournée avec une accélération au milieu de la période des vacances d’été. A la base de cette grosse déprime des opérateurs : toujours la crise de la dette grecque. Continuer la lecture sur Moneystore de « La Chronique Audio »