I.de.L – Page 3 – MoneyStore

Métavers : Quelles activités et quelles industries seront concernées ?

Les métavers sont des univers virtuels dans lesquels des avatars peuvent acheter, vendre, jouer, investir. Dans ces mondes parallèles, une nouvelle forme d’économie est en train de se construire. Avec les métavers, nous versons dans un modèle économique d’échanges virtuels de biens et services qui n’ont de consistance que dans un univers numérique. Un nouveau terme est apparu : metanomics (contraction des termes métavers et economics), on parle alors de l’économie du métavers.

 

Selon une étude de Bloomberg, la taille du marché mondial du métavers pourrait atteindre environ 800 milliards de dollars d’ici le milieu de cette décennie. Environ 4.000 entreprises à travers le monde travaillent sur base de ce concept. Il s’agit donc d’un marché dont il faudra tenir compte. Aujourd’hui, plusieurs marques commerciales sont déjà présentes dans le métavers : Walmart, Nike, Gap, Verizon, PWC, Adidas, Atari, …

Continuer la lecture sur Moneystore de « Métavers : Quelles activités et quelles industries seront concernées ? »

Qui sont les pauvres aujourd’hui ?

Le regard que nous portons sur la pauvreté est souvent biaisé. Les mythes concernant les personnes précaires sont nombreux. Certaines pistes pour sortir de la pauvreté sont, quant à elles, parfois peu exploitées. Un document publié par Funds for Good Impact nous éclaire sur les sources d’inégalités et sur les moyens d’en sortir.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qui sont les pauvres aujourd’hui ? »

Promouvoir une mode plus durable : c’est l’affaire de tous !

On l’appelle la « fast fashion ». Il s’agit d’une façon de consommer des articles de mode à bas prix et de s’en séparer après quelques temps. « Pour certains, cela signifie que les vêtements sont portés une ou deux fois, puis jetés. Pour d’autres, cela signifie que les marques réagissent rapidement aux dernières tendances et proposent les bons vêtements dans les magasins avant que la mode ne change. Selon votre point de vue, cela peut être positif ou négatif pour les fashionistas, les travailleurs de la chaîne d’approvisionnement et la planète », épinglent Charles Somers et Rodrigo Kohn, gestionnaire et analyste chez Schroders.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Promouvoir une mode plus durable : c’est l’affaire de tous ! »

Infographie du mois : Quel est l’impact de l’urbanisation sur la consommation de matériaux ?

Les villes ne couvrent que 2% de la surface de la terre. Cependant, aujourd’hui, plus de 55% de la population mondiale vivent dans les villes. En 2050, ce pourcentage pourrait monter à 80%.

Or, l’urbanisation est fortement consommatrice de matériaux de construction tels que le ciment, le sable, le bois et l’acier mais aussi de produits de consommation alimentaire. L’extraction et la production de matériaux nécessaires à cette urbanisation croissante sont particulièrement néfastes pour l’environnement.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Quel est l’impact de l’urbanisation sur la consommation de matériaux ? »

Hit-Parade des Fonds : Obligations américaines, le miroir aux alouettes ?

Selon les données fournies par Quantalys au 30 avril, on constate que ce sont les obligations américaines qui ont le mieux performé en avril de cette année. Comment explique-t-on cette performance assez inattendue ? Les performances publiées le sont en euros. On assiste donc ici, essentiellement, à un effet devises.

En effet, le dollar s’est fortement redressé par rapport à l’euro. « En réalité, les investisseurs qui auraient simplement été investis en dollars auraient encore mieux performé. C’est une excellente année pour le dollar américain. Ce ne sont donc pas les obligations qui performent bien mais la devise sous-jacente », explique Alex Goldwasser, Administrateur chez Goldwasser Exchange (société de bourse). Cette bonne performance des obligations en avril serait donc un miroir aux alouettes.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-Parade des Fonds : Obligations américaines, le miroir aux alouettes ? »

Qu’est-ce que la finance embarquée ?

Avec le développement des fintechs, apparaissent de nouveaux termes financiers. Ces nouveaux termes sont révélateurs de nouveaux produits, de nouvelles applications qui changeront la vie des fournisseurs de biens et services et de leurs clients.

Parmi ces termes, la finance embarquée (embedded finance en anglais) fait son apparition dans le langage financier. Mais de quoi parle-t-on ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la finance embarquée ? »

Comment discuter de durabilité avec mon banquier ?

Les banques privées seront tenues d’intégrer les préférences en matière de durabilité de leurs clients en gestion discrétionnaire. Dans ce cadre, elles devront insérer, dans le profil MiFID, des questions concernant le profil de durabilité. Pour les investisseurs individuels qui désireraient aussi y voir plus clair dans leurs préférences en matière d’investissement socialement responsable, il peut être intéressant de faire le point sur leurs objectifs durables. Une fois clairement établis, ces objectifs pourront alors servir de base pour choisir le placement qui s’accorde le mieux avec ce but à atteindre.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment discuter de durabilité avec mon banquier ? »

Hit-parade des fonds : le Brésil tout en nuances

Selon les chiffres fournis par Quantalys à fin mars 2022, il apparaît, sans surprise, que les fonds investis en actions russes ont perdu près de 79% de leur valeur depuis le début de l’année. « La Russie a été retirée de l’indice MSCI Emerging Markets le 9 mars, à un prix effectivement nul », épingle la maison de gestion Schroders.

En revanche, le Brésil affiche de belles performances depuis le début de l’année. Mais ces beaux résultats du marché brésilien doivent cependant s’envisager avec quelques nuances.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : le Brésil tout en nuances »