Qu’est-ce que la Decentralized Finance (DeFI) ?

La finance décentralisée (ou Decentralized Finance en anglais) fait référence à un système permettant à une nouvelle infrastructure financière d’émerger. Il s’agit d’une infrastructure qui ne fait référence à aucune autorisation ou autorité centralisée. Elle offre des écosystèmes financiers décentralisés basés sur la blockchain.

 

« Elle se distingue du système financier traditionnel par trois caractéristiques principales. Elle est nativement numérique, ouverte à tous, et fonctionne sur des infrastructures décentralisées. Concrètement, l’utilisation de la DeFi permet de bénéficier de services financiers, habituels ou nouveaux, sans avoir besoin d’un compte auprès d’un établissement bancaire. La finance décentralisée ou DeFi propose des services nouveaux ou traditionnels comme des prêts, des placements à rendement ou encore des assurances à travers la technologie blockchain », note Alexandre Stachtchenko, cofondateur de Blockchain Partner dans un article des Echos. A titre d’exemple, le peer to peer lending fait partie de DeFI.

 

Atouts et inconvénients

 

DeFI représentait à fin 2021, au niveau mondial, 10 milliards de dollars. On assiste également à une hybridation entre les systèmes financiers traditionnels et DeFI. C’est ainsi, qu’aux Etats-Unis plusieurs fonds de pension ont déjà une exposition aux cryptomonnaies. DeFI permet la mise en place d’un système financier plus ouvert, plus fluide et souvent à moindres coûts que le système financier classique. Ces applications peuvent aussi se présenter comme un outil d’inclusion financière pour ceux et celles qui n’ont pas accès aux services financiers traditionnels.

 

DeFi devrait également permettre le déploiement des smart contracts. Il s’agit de contrats qui sont rédigés sur base d’un codage informatique sur la blockchain. Ils permettent aussi l’exécution et l’automatisation fiables d’un grand nombre de processus qui nécessitent aujourd’hui une supervision manuelle.

 

« La DeFi n’est cependant pas nécessairement meilleure que le système traditionnel. Quels que soient ses atouts, elle est aujourd’hui, à bien des égards, moins performante, moins mature, plus difficile à utiliser. Tout cela est normal pour un écosystème naissant, et il serait dommage de répéter une énième fois la même erreur : considérer que cet état de fait est permanent et que parce qu’une innovation naissante est risquée et imparfaite, elle est alors sans avenir », ajoute Alexandre Stachtchenko. Il convient aussi de souligner que tous les produits et services financiers ne pourront pas être décentralisés.

 

Pour aller plus loin, consultez aussi le guide complet du débutant à la finance décentralisée (DeFI).

 

Consultez aussi sur MoneyStore :

Quelle est l’évolution des FinTechs en 10 ans ?

Comment la tokenisation s’invite-t-elle dans le secteur de la gestion ?

FinTechs dans les pays émergents : une solution inclusive !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.