En quoi consistent les critères ESG ?

Par AG

 

Actuellement, combien d’investisseurs souhaitent aligner leurs investissements et leurs valeurs ? À l’heure où la question environnementale fait plus que jamais partie des préoccupations sociétales, les choix de chaque investisseur peuvent donner du sens à leurs placements. La question que beaucoup se posent encore toutefois : « Par où commencer ? ». Faisons le point sur les critères dits « ESG ».

 

ESG pour « Environnement », « Social » et « Gouvernance »

 

Les critères ESG permettent d’évaluer l’approche socialement responsable d’une entreprise et font office de « filtre » lors de la sélection d’entreprises constituant différents fonds d’investissement durables et responsables. Il s’agit d’une approche basée sur 3 piliers fondamentaux :

 

  1. Le critère environnemental

 

Quelles sont les répercussions de l’activité de l’entreprise sur l’environnement ? Quels efforts fournit-elle pour les limiter ? Par exemple, seules les entreprises qui font preuve d’une gestion efficace des ressources naturelles, qui réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre ou qui appliquent un système de recyclage performant méritent une sélection.

 

  1. Le critère social

 

Quelle attitude adopte l’entreprise à l’égard des droits de l’homme et du droit du travail ? À titre d’exemple, les entreprises qui exploitent des enfants comme main-d’œuvre ou qui sont connues pour des faits de corruption sont systématiquement exclues.

 

  1. Le critère de gouvernance

 

Comment l’entreprise est-elle dirigée et contrôlée ? La transparence, l’indépendance du conseil d’administration et le respect des droits des actionnaires sont, entre autres, des critères qui favorisent la sélection.

 

Quelle est la différence entre l’approche SRI et les critères ESG ?

 

L’approche SRI est une stratégie d’investissement à part entière, tandis que les critères ESG constituent en quelque sorte une grille de lecture au service de l’approche SRI.

 

Pourquoi opter pour un fonds d’investissement durable ?

 

Pour un épargnant ou investisseur particulier, il est par exemple tout à fait possible d’investir dans un fonds socialement responsable pour un projet concret :

 

  • Épargner ou investir pour l’avenir de ses enfants ;
  • Épargner ou investir pour sa pension ;
  • Ou tout simplement faire fructifier ses économies.

 

Les gestionnaires de fonds durables et responsables s’intéressent autant à la performance des entreprises sélectionnées qu’à la dimension éthique de leur activité et organisation. Il ne s’agit par conséquent pas de faire un choix entre rendement potentiel et durabilité.

 

Opter pour un fond d’investissement responsable permet notamment à l’investisseur d’aligner ses valeurs et sa stratégie financière tout en contribuant, à son échelle, à un avenir prometteur pour tous. Comment ? En choisissant un fonds thématique en ligne avec ses valeurs et les sujets qui lui tiennent à cœur.

 

Quels types d’entreprises et d’activités font partie des fonds d’investissements durables ?

 

La réponse varie naturellement d’une institution financière et d’un fonds à l’autre. À titre d’exemple, certaines institutions financières proposent des fonds thématiques avec des entreprises actives dans une multitude de secteurs :

 

  • Production d’énergies alternatives
  • Gestion des ressources naturelles
  • Technologies disruptives
  • Changement climatique
  • Écoles de demain
  • Soins de santé
  • Mobilité

 

Comment déterminer si un fond d’investissement respecte les critères ESG ?

 

En Belgique, le label « Towards Sustainability » veille au grain. L’objectif de cette initiative est de guider les consommateurs vers des solutions d’épargne et d’investissement plus durables. Elle a également pour ambition d’encourager les différentes institutions financières à diversifier leur offre en incluant et en développant la dimension socialement responsable dans leur gamme de produits financiers.

 

Pour rester en ligne avec des exigences toujours plus strictes, la norme de qualité du label Towards Sustainability est revue régulièrement. Elle s’adapte ainsi aux lois et plans d’action européens, aux besoins des consommateurs, aux conditions de marchés et aux dernières recherches universitaires disponibles.

 

Le label est attribué et renouvelé – ou non – chaque année ! Il s’agit par conséquent d’une démarche à long terme, qui témoigne d’un réel engagement de la part des entreprises et des institutions financières signataires.

 

Faire appel à un intermédiaire reste la meilleure solution afin d’opter pour la solution la plus adaptée au profil, besoins et attentes de chaque investisseur, débutant ou aguerri.

 

Consultez aussi le corner Assurances

Vérifiez si votre fonds durable est labellisé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.