Infographie du mois : Que nous apprend le prix du Big Mac d’un point de vue économique ?

On l’appelle le Big Mac Index. Inventé en 1986 par le renommé hebdomadaire britannique The Economist, le Big Mac Index compare le prix du Big Mac de Mc Donalds à travers le monde. Mais que nous apprend cette comparaison d’un point de vue économique ? Au-delà de l’évolution du prix dans le temps, les différences des prix (rapportés en dollars) entre pays nous donnent aussi une indication sur le niveau de vie des pays concernés.

 

Une drôle de référence

 

Pourquoi prendre le prix de ce hamburger comme référence ? Le Big Mac est vendu dans plus de 70 pays à travers le monde. Ce qui donne alors un échantillon suffisamment large pour une comparaison du pouvoir d’achat. Bien sûr tous les pays ne sont pas représentés et l’Afrique est largement absente de cet index. Ce produit présente également l’avantage d’être conçu sur base de la même recette avec les mêmes ingrédients quelle que soit la région où il est consommé. Seule l’Inde fait exception avec du poulet qui remplace le bœuf dans la recette. Ensuite, il a été conçu en 1967 et l’index existe depuis 1986. Cela lui confère donc une certaine longévité.

 

Quelle fonction ?

 

La première fonction de cet indice a été de voir si les cours de change officiels étaient à leur niveau correct. Cet index permet alors d’analyser la parité de pouvoir d’achat entre pays. « Il repose sur la théorie de la parité des pouvoirs d’achat (PPA), la notion selon laquelle, à long terme, les taux de change devraient se rapprocher du taux qui égaliserait les prix d’un panier identique de biens et de services (dans ce cas, un hamburger) dans deux pays quelconques », selon The Economist. Ce prix du renommé hamburger devient alors un outil de comparaison économique. Il est même repris dans certains manuels de théorie économique.

 

Comparaison

 

Le tableau ci-dessous reprend, par pays, les prix des Big Mac exprimés en dollars.

 

Source : Visual Capitalist (based on The Economist)

 

On constate que c’est en Suisse et en Suède que ce produit est le plus cher. Mais ce sont des pays caractérisés par un niveau élevé des salaires. On peut également voir l’évolution du prix du Big Mac entre 2004 et 2022.

 

« Les investisseurs peuvent alors utiliser cet « outil » pour mesurer l’inflation dans le temps et la comparer aux chiffres officiels. Cela peut les aider à évaluer les obligations et autres titres qui sont sensibles à l’inflation. L’indice Big Mac indique également si une devise peut être surévaluée ou sous-évaluée, et les investisseurs peuvent effectuer des opérations de change en conséquence », peut-on lire sur le site de Visual Capitalist.

 

Lorsque vous serez amenés à consommer un Big Mac, pensez donc aux impacts qu’il peut avoir en économie et… dans vos placements !

 

 

Consultez aussi sur MoneyStore

Qu’est-ce que l’inflation, la déflation, la désinflation, la stagflation et la re-flation ?

Pouvoir d’achat ressenti et objectif : pourquoi la perception n’est-elle pas la réalité ?

Quel est l’impact des variations des taux de change ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.