Infographie du mois : Coût de la vie versus pouvoir d’achat

Il ne faut pas confondre le coût de la vie et le pouvoir d’achat. La notion de pouvoir d’achat est surtout utilisée en Europe, et en particulier en Belgique. Elle sert de jalon à de nombreux ajustements et accords socio-économiques.

En revanche, le coût de la vie est une notion qui fait plutôt référence au prix qu’il faut payer pour vivre dans une ville ou un pays. Dans un contexte d’inflation croissante et d’augmentation des prix des biens de consommation, le coût de la vie est devenu une préoccupation majeure pour de nombreuses personnes dans le monde. Cette préoccupation est exacerbée par le conflit russo-ukrainien, le problème des chaînes d’approvisionnement et la hausse du coût de l’énergie.

 

 

Pouvoir d’achat

 

La notion de pouvoir d’achat est souvent évoquée dans les journaux, dans les travaux des économistes, par les syndicats, le patronat ou par les hommes et femmes politiques. Mais de quoi parle-t-on exactement ? On définit le pouvoir d’achat comme étant la capacité d’acquérir des biens et services grâce à un certain revenu disponible.

 

Ce pouvoir d’achat évolue en fonction de deux critères : le revenu disponible et l’indice des prix. L’évolution du pouvoir d’achat est donnée par le ratio :

 

Indice des revenus/Indice des prix X 100

 

Le niveau du salaire ou des allocations sociales, la fiscalité sur les revenus, la taxation de la consommation et l’évolution des prix (inflation) sont autant de facteurs qui vont donc influencer le pouvoir d’achat.

 

Coût de la vie

 

Le coût de la vie est la somme d’argent nécessaire pour payer les dépenses quotidiennes telles que le logement et la nourriture dans une ville ou un pays. Il peut se calculer en additionnant toutes les dépenses : loyers, transports, nourriture, …  Ce coût de la vie peut varier considérablement d’une ville à l’autre. Certaines villes sont connues pour être des endroits particulièrement chers pour y vivre.

 

Comparaison

 

Le graphique de Victor Dépré (hypntic.data) ci-dessous utilise les données 2022 de Numbeo pour comparer le coût de la vie et le pouvoir d’achat dans 578 villes différentes dans le monde. Il utilise la ville de New York comme point de comparaison. New York est alors considérée comme la base 100. Toutes les villes qui dépassent cet indice de 100 ont un coût de la vie supérieur à celui de New York. Les villes qui ont un indice inférieur à 100 sont moins chères que New York.

 

 

 

Dans ce graphique, les villes en bleu ont un coût de la vie plus élevé que le pouvoir d’achat.

Les villes en violet affichent un pouvoir d’achat supérieur au coût de la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si les Bermudes ont le coût de la vie le plus élevé, les villes suisses comme Bâle, Zurich, Lausanne ou Berne sont parmi les villes les plus chères avec un coût de la vie qui dépassent celui de la Grosse Pomme de 20 à 30% selon les localités. « La nourriture et les boissons sont particulièrement chères dans la région. Selon les données, les produits d’épicerie sont 58 % plus chers que ceux de New York, et les prix des restaurants sont 55 % plus élevés », peut-on lire sur le site de Visual Capitalist.

En revanche, Londres et Paris ont des coûts de la vie inférieurs de près de 15% à celui de New York. Cela coûte aussi 20% moins cher de vivre à Amsterdam qu’à New York. En Belgique, si l’on vit à Louvain ou Bruxelles, les dépenses seront environ 25% moins élevées que dans la grande ville américaine. Toutes les informations par villes sont disponibles sur le site de Visual Capitalist.

 

 

 

 

 

 

Consultez aussi sur MoneyStore

Quels sont les pays qui ont le PIB par habitant le plus élevé ?

Quels sont les pays les plus endettés ?

Que nous apprend le prix du Big Mac d’un point de vue économique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.