Acheter et vendre dans le métavers : opportunités et risques

Dans les univers virtuels des métavers, il sera possible d’acquérir et de vendre des biens et des services. Ces biens et services n’auront pas de consistance physique. Cependant, des sociétés commerciales pourront vendre dans le métavers des copies « virtuelles » de leurs biens vendus dans le monde « réel ». Explications et analyse.

 

The place to be ?

 

Il existe des possibilités d’extension gigantesques de commercialisation des produits dans le métavers. Au lieu d’avoir des magasins dans chaque ville, une chaîne commerciale pourrait construire un centre mondial dans le métavers capable de servir des millions de clients. « Cela va révolutionner une partie de l’industrie du jeu, de la finance, de la mode, de l’art du marketing et des pratiques commerciales, tous secteurs confondus. Je dirais que c’est un canal de communication et de vente supplémentaire qui sera très important voire même indispensable pour atteindre les jeunes générations, qui représentent les consommateurs de demain… et peut-être même pour les moins jeunes (il n’y a pas d’âge pour aimer l’innovation).  On sait par exemple que les membres de Facebook sont plutôt plus âgés en général. Pourquoi ne seraient-ils pas séduits par le futur métavers de Meta qui promet d’être graphiquement très attractif ? », précise Marc Toledo, Managing Director de Bit4you.

 

Comme aujourd’hui avec les réseaux sociaux, chacun aura ses métavers favoris en fonction de ses centres d’intérêt. Les entreprises devront être présentes dans ceux fréquentés par leurs clients et se différencier de leurs concurrents. Les grandes marques l’ont bien compris et se disputent déjà des emplacements stratégiques virtuels pour établir leurs boutiques sur Decentraland ou Axie Infinity. De plus en plus souvent, il est possible de jouer, construire, posséder et monétiser l’expérience virtuelle grâce aux monnaies de jeu et aux biens, à l’art et à l’immobilier virtuels. Nike a ainsi créé son propre métavers sous Roblox. On sait ainsi que Nike a racheté le créateur de chaussures virtuelles RTFKT. Il y a désormais un lien qui est créé entre les produits numériques et physiques. En effet, les propriétaires de NFT reçoivent des baskets physiques assorties à leurs NFT.

 

Questions de prix

 

Certains prix s’envolent dans ces mondes parallèles. Le prix moyen d’une parcelle de terrain virtuel a doublé en l’espace de six mois en 2021. Il est passé de 6.000 dollars en juin à 12.000 dollars en décembre dans les quatre principaux métavers du Web 3.0[i]. Lors d’une récente vente aux enchères, les baskets RTFKT se sont vendues jusqu’à 10.000 dollars la paire.

 

Cependant, commercialiser un produit dans un métavers ne sera pas gratuit. Le métavers de Facebook annonce déjà qu’il ponctionnera 47,5% des revenus des ventes dans son métavers. Cette commission ira à concurrence de 30% des gains à la société Oculus (magasin d’applications du casque de réalité virtuelle appartenant à Meta) et le solde à Meta[ii]. Il s’agit d’une ponction sur les gains avant impôts. Si les développeurs passent par une autre société qu’Oculus pour les casques de réalité virtuelle, la commission de 30% ne sera pas prélevée. Mais il faudra alors tenir compte du prélèvement des autres sociétés de casques virtuels. Meta a déjà investi 10 milliards de dollars en 2021 dans le développement de son univers virtuel. Aujourd’hui, Facebook et Instagram vivent de la publicité. Demain Meta vivra des commissions prélevées sur les gains des ventes dans le métavers. Mais Meta devra tenir compte de la concurrence des autres sociétés comme Roblox, Nvidia, Microsoft, Decentraland ou Sandbox qui pourraient appliquer des commissions moins importantes sur les gains.

 

 

Consultez sur MoneyStore le dossier complet « Métavers : enjeux, risques et opportunités d’une réalité en devenir », par Brigitte Doucet, Responsable du site Regional IT et Isabelle de Laminne, Responsable du blog MoneyStore.be

 

 

Consultez aussi sur MoneyStore

Métavers : Quelles activités et quelles industries seront concernées ?

Qu’est-ce que l’industrie 4.0 ? Comment y investir ?

Big techs : excellence ou nuisance ?

 

Consultez aussi sur Regional IT

Métavers : La marché du travail réinventé

Métavers : Nouveaux métiers et compétences

[i] Republic Realm, ‘The 2021 Métaverse Real Estate Report.’ Available at: https://www.republicrealm.com/post/the-2021-métaverse-real-estate-report. Accessed February 2022.

 

[ii] In « Le métavers de Facebook coûtera cher aux créateurs », Gilles Quoistiaux, L’Echo du 15/4/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.