Un plan d’épargne ou de placement pour les fêtes : Un beau cadeau pour plus tard!

Par AG

 

Décembre, c’est le mois des cadeaux…  Surtout pour les enfants ! Les occasions ne manquent pas avec Saint-Nicolas, Noël, sans oublier le Nouvel An et ses traditionnelles étrennes. Trouver un cadeau original pour toutes ces occasions n’a cependant rien d’un jeu d’enfant. C’est pourquoi de nombreuses personnes optent pour la bonne vieille « enveloppe ». Avec ça, aucun risque de se tromper ! Mais comment les enfants utilisent-ils le contenu de ces enveloppes ? Il est peut-être opportun de penser sur le long terme et d’utiliser ces « enveloppes » pour de futurs projets : les études, une première voiture… ou une première maison ! Autant d’étapes qu’il devient de plus en plus difficile de franchir sans coup de pouce financier.

 

Penser à l’épargne et au placement

 

Dès lors, une assurance-épargne ou une assurance placement pour enfants peut être une bonne alternative à ces « enveloppes ». Avec ce type de produit, il est possible de constituer un capital de départ que l’enfant en question recevra lorsqu’il sera adulte. Pour les parents, cette assurance peut être un moyen de profiter de chaque événement pour épargner. Anniversaires, Saint-Nicolas, Noël, Pâques… autant d’occasions de verser une prime en cours d’année. Très flexible, ce produit permet aux parents d’épargner et d’investir en fonction de leur situation financière et quand bon leur semble.

 

Pour les grands-parents, cette assurance-épargne ou placement pour enfants peut également être un moyen de transférer leur patrimoine tout en sautant une génération. L’avantage ? Cette partie du capital qui est transmise directement aux petits-enfants par le biais d’une police d’assurance n’est imposée qu’une fois, et non deux.

 

Quelles sont les caractéristiques d’un plan d’épargne ou de placement pour enfants ?

 

Bien évidemment, toutes les formules d’assurance-épargne et placement pour enfants sont différentes.  Il peut s’agir d’une assurance de la branche 21, de la branche 23, voire d’un mélange des deux. Dans ce cas, on peut déterminer la clé de répartition entre la branche 21 et la branche 23 (50-50, 70-30, 90-10…), en fonction du profil d’investisseur du preneur d’assurance. Si elles sont bien différentes, branche 21 et branche 23 partagent presque toujours certaines caractéristiques communes. Toutes deux peuvent offrir les possibilités suivantes :

 

  • Opter pour une prime unique ou pour des primes périodiques.
  • Augmenter ou diminuer les versements pour les adapter à sa situation financière (certains contrats prévoient cependant parfois une prime minimale).
  • Interrompre temporairement le paiement des primes.
  • Souscrire le contrat en son nom propre ou, en tant que parent, directement au nom de l’enfant.

 

Un tel plan d’épargne peut également être une bonne occasion d’enseigner à ses (petits-)enfants la valeur de l’argent et l’importance de l’épargne. Parfois, il est même intégré à un véritable concept éducatif. L’enfant peut suivre les investissements grâce à une application ludique et découvrir le monde de la finance.

Bien entendu, il y a aussi quelques points d’attention. Dans le cadre d’une assurance-épargne ou placement, il n’est pas toujours possible de prélever de l’argent sans frais. Et, selon le type d’assurance choisie, il existe toujours un risque de perdre de l’argent.

 

Consultez aussi le corner Assurances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.