Engagement individuel de pension : que faut-il savoir avant de souscrire ?

Par AG

@Pexels

L’engagement individuel de pension (EIP) permet avant tout aux indépendants en société de se constituer une pension complémentaire via leur activité. Mais pas seulement ! Passons en revue les possibilités offertes par cette solution ainsi que les différents points d’attention à garder à l’esprit avant de souscrire.

Certains indépendants souhaitent anticiper leur pension, d’autres ont davantage besoin de protection ou privilégient la constitution de leur patrimoine. L’engagement individuel de pension répond à trois besoins.

 

I. Constitution de pension

 

La plupart des indépendants en sont conscients : la constitution de leur pension repose en grande partie sur leurs épaules. Il s’agit par ailleurs de la catégorie professionnelle où l’écart entre le dernier salaire et la première pension est le plus marqué. L’EIP permet aux indépendants en société de préparer leur retraite de façon fiscalement avantageuse et de combler cet écart. De plus, les primes, versées via la société, sont déductibles en tant que frais professionnels sous certaines conditions.

 

II. Protection en cas de décès ou d’incapacité de travail

 

La constitution de pension n’est pas toujours une priorité pour un indépendant qui vient de se lancer. L’EIP peut cependant également représenter une solution intéressante pour se protéger soi-même ainsi que le niveau de vie de sa famille en cas de décès ou d’incapacité de travail. Via une couverture complémentaire – selon les conditions proposées par chaque assureur – le travailleur indépendant pourra :

  • Percevoir une rente en cas d’incapacité de travail due à une maladie ou un accident
  • Bénéficier du remboursement des primes « pension » par l’assureur pendant la période d’incapacité de travail
  • Prévoir le versement d’un capital à ses proches s’il venait à décéder

Attention :  le capital décès fait partie de l’héritage et pourrait dès lors s’accompagner de droits de succession.

 

III. Projet Immobilier/Constitution de patrimoine

 

Via son contrat EIP, l’indépendant a la possibilité de financer l’achat, la construction ou la rénovation d’un bien immobilier. Il s’agit entre autres d’une façon de profiter de son capital de pension avant d’avoir atteint l’âge de la retraite.

Pour ce faire, il pourra par exemple demander une avance sur son contrat ou le mettre en gage afin de protéger le financement de son futur achat immobilier. Encore une fois, les conditions peuvent varier d’un assureur à l’autre.

 

Engagement individuel de pension : quelques points d’attention

 

Selon la situation individuelle de chaque dirigeant d’entreprise indépendant, différents éléments sont à prendre en considération lors de la souscription du contrat :

  1. Le niveau de revenu mensuel régulier
  2. La présence éventuelle d’enfants
  3. La présence (ou l’absence) d’associés
  4. La réserve d’épargne privée
  5. La réserve d’épargne de la société
  6. La fiscalité
  7. Les projets de l’indépendant (privés et professionnels)

 

En évaluant chacun de ces aspects ainsi que la situation individuelle de l’indépendant et de sa société dans leur ensemble, un intermédiaire en assurances pourra proposer une solution en accord avec ses besoins, actuels et à venir.

 

 

Consultez aussi le corner Assurances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *