Les émissions d’obligations vertes poursuivent leur envolée

@Pexesl

Par NNIP

 

Les émissions d’obligations vertes ont battu des records mensuels en mars, totalisant 58 milliards d’euros sur l’ensemble du mois de mars. Cela est représentatif d’une tendance plus large : comme le montre le graphique ci-dessous, les émissions d’obligations vertes ont fait boule de neige depuis 2013. Les émetteurs sont attirés par ce marché car il peut les aider à financer leurs ambitions vertes, et l’attrait des obligations pour les investisseurs diminue les coûts d’emprunt. Les émissions pour l’ensemble de l’année 2021 devrait s’élever à 400 milliards d’euros à la lumière de cette rapide envolée.

 

Croissance des émissions mondiales d’obligations vertes depuis 2013 et prévisions pour 2021.

 

Source: NN Investment Partners

 

Une croissance qui va se poursuivre

 

Il y a toutes les raisons de croire que la croissance spectaculaire des émissions d’obligations vertes va se poursuivre. La dynamique actuelle du marché démontre que les investisseurs sont prêts à payer plus cher que la normale pour avoir accès aux obligations vertes, qui surpassent les obligations traditionnelles tant sur le plan environnemental que financier.

 

Alors que le monde se focalise sur la reprise post-pandémique, la transition verte bénéficie d’un intérêt accru. Les gouvernements sont prêts à adapter leurs politiques et leurs plans de financement et le marché des obligations vertes profite de ces nouvelles priorités au niveau tant national qu’international.

 

Deux pays affichant un rating AAA, l’Allemagne et la Suède, ont émis leurs premières obligations vertes au second semestre de 2020 et cette tendance s’est poursuivie en 2021. L’Italie a rejoint les rangs des émetteurs européens avec l’émission de 8,5 milliards d’euros d’obligations vertes en mars et la France a récemment procédé à sa seconde émission d’obligations vertes. L’Espagne et le Royaume-Uni ont également annoncé qu’ils avaient l’intention de se lancer sur ce marché en 2021.

 

D’autres régions devraient suivre

 

Bien que l’Europe demeure le chef de file sur le marché, les émissions d’obligations vertes augmentent aux États-Unis et l’administration Biden pourrait procéder à une émission d’obligations vertes du Trésor. Les émissions d’obligations vertes pourraient également se multiplier dans les marchés émergents, sous l’impulsion de la Chine qui vise la neutralité carbone d’ici 2060. Au niveau du segment supranational du marché, les émissions prévues dans le cadre du plan de relance NextGenerationEU, dont 225 milliards d’euros seront consacrés à des projets environnementaux, donneront une impulsion supplémentaire au marché à partir de 2021.

 

Les développements en matière de réglementation renforceront également l’intégrité et la transparence du marché des obligations vertes étant donné que la taxonomie et les normes pour les obligations vertes du Plan d’action pour une finance durable de l’Union européenne placent la barre plus haut en matière de transparence et de publication d’informations.

 

 

 

Consultez aussi le corner Gestion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.