Perspectives 2021 : Comment investir suite aux mouvements tectoniques induits par le Covid-19 ?

@Pexels

Par Wim D’Haese, Head Investment Strategist & David Ghezal, Investment Strategist, Deutsche Bank Belgique

Notre espoir à tous pour 2021 est que nous puissions mettre la pandémie de coronavirus derrière nous. Les vaccins semblent maintenant offrir une perspective réaliste à cet égard. Mais le débat sur la réponse politique à la crise sanitaire, et ses implications sociales et économiques, va probablement se poursuivre pendant plusieurs années.

Toutefois, à l’approche de 2021, voici quelques perspectives claires pour les investisseurs. Au bas de cet article, vous trouverez la version détaillée de la publication ‘Perspectives 2021’[i]. Dans celle-ci, à l’aide de graphiques, les prévisions macroéconomiques et la vision sur les marchés financiers sont détaillées. Y sont également reprises les classes d’actifs et les thématiques d’investissement (actions, obligations, matières premières, devises, vue géographique et sectorielle, etc.).

 

Un cadre initial pour examiner ce que les conséquences de la crise sanitaire signifieront pour les perspectives économiques, sociales et d’investissement est présenté dans ce document. Les perspectives sont présentées de manière à donner des points de vue différents sur ce que la crise a signifié pour les individus, pour les entreprises, pour l’économie politique et pour l’ordre mondial. Une préoccupation immédiate est non seulement d’identifier ces impacts mais aussi d’évaluer leur degré de réversibilité en 2021.

Tendances économiques et d’investissement : une vue en « 4D »

Si les perspectives de reprise à court terme sont importantes, il faut également envisager la pandémie et ses implications sur un horizon plus long. En plus de créer de nouveaux problèmes, la pandémie a également accéléré ou exacerbé de nombreuses tendances économiques et d’investissements préexistantes. À ce titre, les « 4 D »reviennent souvent au premier plan :

  • Divergence des revenus, de la richesse et de la progression économique au sein des économies et entre elles.
  • Digitalisation et son impact sur le fonctionnement des individus, des entreprises et des gouvernements.
  • Démographie, parce que les changements préexistants à long terme dans la répartition de la population modifient les priorités politiques et économiques.
  • Dette, tant publique (les déficits budgétaires des gouvernements augmentent) que privée.

Il convient alors d’envisager la pandémie et ses implications sur un horizon plus long. Les 4 « D » – divergence, digitalisation, démographie et dette seront des questions d’importance permanente.

7 tendances pour 2021

En résumé, voici les 7 tendances principales détectées pour 2021 :

  1. Il ne devrait pas y avoir vraiment un retour à « la vie d’avant le coronavirus »: ce que nous appelons les « plaques tectoniques » se sont vraiment déplacées, créant des bouleversements structurels.
    2. La pandémie a eu des impacts qui seront difficiles à inverser sur les individus, les entreprises et les gouvernements.
    3. La pandémie a également accéléré certaines tendances préexistantes à long terme.
    4. La divergence (de revenus), la digitalisation, la démographie et la dette – les « 4 D » – sont des questions qui resteront très importantes en 2021.
    5. Les changements à long terme nécessiteront une approche d’investissement stratégique, plutôt que purement tactique.
    6. La meilleure approche est de mettre en place une allocation d’actifs stratégique capable d’intégrer les relations changeantes entre les classes d’actifs.
    7. Investir dans des thèmes clés (technologie, démographie, durabilité ou ESG) devrait également porter ses fruits.

 

Consultez également sur MoneyStore le corner Bons conseils

Regardez la vidéo de Wim D’Haese, qui résume les perspectives 2021 en moins de 3 minutes.

[i] La version détaillée de la publication ‘Perspectives 2021’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *