Comment se présente l’année 2021 pour la distribution des dividendes ?

@Pexels

En 2020, la distribution des dividendes s’est ralentie. La reprise économique sera-t-elle synonyme de distribution de dividendes normale ? Le point avec Stuart Rhodes, gestionnaire du fonds M&G (Lux) Global Dividend Fund.

Nous avons connu le pire environnement de dividendes depuis la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, il semblerait que les dividendes sont sur la voie de la reprise. Les dividendes augmentent dans un large éventail de pays et de secteurs, signe de la confiance des entreprises alors que l’économie mondiale rouvre dans un contexte de demande refoulée et d’expansion budgétaire.

 

 

Y a-t-il des secteurs connus pour offrir davantage de dividendes ?  Quels sont ces secteurs ?

 

Les secteurs défensifs tels que les soins de santé et les biens de consommation de base continuent de fournir une source de dividendes fiables qui peuvent croître chaque année presque indépendamment du cycle économique. La technologie, un secteur qui n’est pas réputé pour ses dividendes, est un autre contributeur important, avec en tête les leaders de l’industrie que sont Microsoft et Apple.

 

Quels sont les facteurs qui influencent les politiques de dividendes ?

 

Les entreprises dont la politique de dividendes est progressive appliquent généralement une forte discipline en matière de capital afin d’offrir des dividendes en hausse constante tout au long du cycle économique. Les sociétés dont la politique de dividendes est dictée par les ratios de distribution peuvent voir les dividendes fluctuer d’une année sur l’autre. En effet, les flux de trésorerie d’exploitation sont plus fortement influencés par les fluctuations de l’activité économique.

 

Dans les fonds orientés vers les sociétés versant des dividendes, comment les actions du portefeuille sont-elles sélectionnées ?

 

De nombreuses stratégies de dividendes se concentrent sur les actions à haut rendement. Cependant, cette approche a ses inconvénients. Un rendement élevé n’est pas automatiquement un signal de valeur. Il est souvent le signe d’une société en difficulté comme l’a illustré le repli du marché en mars de l’année dernière. Une autre approche consiste à se concentrer sur la croissance des dividendes. On est alors dans l’idée que des dividendes plus élevés entraîneront une hausse du cours des actions au fil du temps. Cela se traduira par un rendement total intéressant.

 

Quand est-il plus intéressant de les avoir en portefeuille ?

 

Ignorez les dividendes est aux risques et périls de l’investisseur. Les dividendes ont eu tendance à être oubliés ces dernières années en raison de la prédominance des actions de la « nouvelle économie », dont beaucoup ne versent pas de dividendes du tout. Cependant, il ne faut pas oublier que le revenu reste une composante importante du rendement total des actions sur la durée.

 

Consultez aussi sur MoneyStore

2020, mauvaise année pour les dividendes ?

Quelles sont les différentes sortes de dividendes ?

Pourquoi et comment repenser le portefeuille 60/40 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *