Assurance solde restant dû : pour quel type de prime opter ?

@Pexels

Par AG Insurance

Prêt hypothécaire et assurance vont généralement de pair. L’assurance solde restant dû, qui prévoit une couverture en cas de décès de l’assuré, peut donner lieu au paiement de plusieurs types de prime. Voici un aperçu des différentes possibilités et des avantages associés.  

Rappel : quel est le but d’une assurance solde restant dû?

Dans le cadre du remboursement d’un prêt hypothécaire, le « solde restant dû » correspond à la somme qu’il reste à rembourser après déduction des mensualités déjà versées.

Grâce à l’assurance solde restant dû, l’organisme financier s’assure du remboursement total ou partiel du crédit en cas de décès de l’assuré dans les conditions prévues par le contrat. Cette assurance peut également s’avérer utile pour la famille du défunt qui ne devra pas (entièrement) s’acquitter du montant à rembourser (en fonction de la couverture choisie).

La prime d’assurance est définie au cas par cas. En effet, différents facteurs peuvent avoir un impact sur son montant :

  • La durée, le taux d’intérêt et le montant à assurer ;
    • L’âge, les habitudes et l’état de santé de l’assuré (fumeur ou non, IMC, etc.)

Depuis fin 2012, le sexe ne fait plus partie des critères pris en compte.

Plusieurs types de primes envisageables dans le cadre d’une assurance solde restant dû

  • Prime unique

Le contractant s’acquitte du montant total de la prime à la souscription du contrat. Il s’agit en principe de la seule prime qu’il devra verser pour être immédiatement assuré aux conditions contractuelles durant la durée totale de son assurance solde restant dû.

La formule prime unique a le plus gros impact immédiat sur le budget du contractant, mais généralement, elle est aussi la moins chère si l’on tient compte de la durée totale de l’assurance solde restant dû.

Elle représente une solution intéressante si le preneur d’assurance :
• dispose du budget nécessaire ;
• souhaite une plus grande tranquillité d’esprit. Il ne doit en principe plus payer de prime par la suite et devra uniquement rembourser les mensualités liées à son prêt hypothécaire ; 
• a de la marge pour l’optimisation fiscale de sa prime lors de l’année de la souscription.

  • Prime périodique

Il s’agit de primes versées sur base annuelle. Dans la plupart des cas, elles sont payables durant les deux tiers de la durée du contrat.

Ce type de prime peut s’avérer intéressant si le preneur d’assurance :
• souhaite étaler le paiement de la prime, mais n’est pas prêt à le faire pendant la durée totale du contrat.

  • Prime de risque

Les primes de risque sont payables annuellement (à la date d’échéance) et ce, pendant la durée totale de l’assurance solde restant dû.

Le paiement d’une prime de risque garantit une couverture jusqu’à la prochaine date d’échéance.
Le paiement de la prime ne peut pas être fractionné.

Il s’agit d’une solution envisageable si le preneur d’assurance :
• n’a pas les moyens financiers pour payer une prime unique ou une prime périodique ;
• n’a plus de marge fiscale.

Existe-il une surprime pour les anciens malades ou malades chroniques ?

Une loi datant du 4 avril 2019 assure la mise en place du « droit à l´oubli » dans la législation belge des assurances. Cette loi ne s´applique qu´aux nouveaux contrats conclus à partir du 1er février 2020.

Cette nouvelle législation concerne les anciens malades du cancer n’ayant pas connu de rechute pendant une période de 10 ans suivant la fin du traitement. La loi interdit de prendre en compte le cancer pour déterminer l’état de santé des candidats assurés. Ces personnes sont cependant toujours tenues de déclarer leurs antécédents médicaux à l’assureur, même si cela ne peut ni donner lieu à une surprime ni constituer un motif de refus.

En outre, une grille de référence a été mise en place afin de déterminer une période plus courte pour certains cancers et établir des règles de tarification pour certaines maladies chroniques afin de permettre un accès à différents types d’assurances dans des conditions proches des conditions standard.

Attention cependant, chaque assureur applique ses propres conditions et ne propose pas automatiquement tous les types de prime indiqués ci-dessus.

Consultez également le corner Assurances

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *