Une pension confortable pour les indépendants ?

@Pexels

Par AG

Actuellement, les indépendants belges se voient verser une bien maigre pension légale en comparaison à leur rémunération. L’alternative pour les travailleurs indépendants ? Se constituer une pension complémentaire.

Un premier pas vers une pension équivalente à celle des travailleurs salariés

​Depuis le 1er août 2016, les pensions minimales des travailleurs indépendants et des salariés sont alignées. Mais le minimum légal – s’il est atteint – permet rarement de maintenir son niveau de vie. Il existe cependant plusieurs solutions d’épargne complémentaire fiscalement avantageuses, destinées à la fois aux indépendants avec et sans société.

La pension minimale des indépendants s’aligne sur celle des salariés pour une carrière complète de 45 ans. Elle s’élève désormais à :

  • 1582,46 euros pour le taux ménage
  • 1266, 37 euros pour une personne isolée
  • 1249,44 euros pour la pension de survie

L’âge de la retraite pour les indépendants, qui est le même pour les hommes et les femmes, est de 65 ans lorsque la pension démarre effectivement et pour la première fois avant le 1er février 2025.

L’âge de 65 ans est porté :

  • à 66 ans lorsque la pension commence effectivement et au plus tôt pour la première fois le 1erfévrier 2025 et au plus tard le 1er janvier 2030 ;
  • à 67 ans lorsque la pension commence effectivement et au plus tôt pour la première fois le 1erfévrier 2030.

Et la pension moyenne ?
La pension moyenne s’élève à 900 euros/mois pour les indépendants, 1200 euros/mois pour les salariés et  2600 euros/mois pour les fonctionnaires (source : INASTI 2019).

Mais en réalité, peu d’indépendants atteignent réellement une carrière de 45 ans à 65 ans. Ils tombent donc sous la pension minimale, déjà peu fournie. Résultat : ils découvrent tardivement qu’ils devront continuer à travailler afin de se constituer une épargne suffisante pour préserver leur niveau de vie au moment de prendre leur pension.

Les indépendants ont donc tout intérêt à se constituer une pension complémentaire, qui offre en outre différents avantages. Plusieurs possibilités existent :

  • Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI): une solution intéressante qui permet, entre autres, de payer moins d’impôts et de cotisations sociales.
  • Engagement Individuel de Pension: une assurance pension pour les indépendants en société. Les primes sont payées par la société.
  • INAMI: une solution de pension complémentaire pour les médecins, dentistes, pharmaciens, kinésithérapeutes, logopèdes et infirmiers indépendants conventionnés.
  • CPTI : un complément intéressant à la PLCI, disponible pour les indépendants en personne physique.
  • L’épargne individuelle : l’épargne-pensionjusqu’à 65 ans (avec un avantage fiscal sur les primes versées pouvant atteindre 30 % et un plafond revu annuellement) et l’épargne à long terme (le plus souvent une assurance-vie de la branche 21), avec avantage fiscal.
  • L’épargne libre: il s’agit de toutes les possibilités d’épargne qui ne sont pas liées à un avantage fiscal (les fonds de placement, les carnets d’épargne, l’immobilier, etc.)

Les travailleurs indépendants ont la possibilité de cumuler les différentes solutions avec avantage fiscal (2e et 3epiliers).

Bénéficier de conseils professionnels permettra à chaque indépendant de trouver la solution la plus adaptée à sa situation personnelle. Epargner pour sa pension et se protéger (ainsi que sa famille) contre l’incapacité de travail et le décès représentent deux besoins essentiels pour les indépendants. Les possibilités offertes par les assurances pension et les couvertures complémentaires y répondent parfaitement.

 

Consultez aussi le corner Assurances


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *