L’innnovation dans les soins de santé : Des oppportunités d’investissement

@Pexels

Par John Bowler, gestionnaire de fonds, Global Healthcare, chez Schroders.

L’innovation dans le domaine des soins de santé est un thème d’investissement porteur. Il y a un lien direct entre l’évolution des besoins en soins et l’allongement de l’espérance de vie.

Vivre plus longtemps avec plus de maladies

L’augmentation de l’espérance de vie dans de nombreux pays va de pair avec un risque accru de maladies chroniques et, partant, une demande accrue de services de soins de santé. Dans plusieurs pays développés, le groupe des 65 ans et plus est la cohorte qui connaît la croissance la plus rapide. Comme les budgets des soins de santé sont sursollicités, le secteur se voit contraint de développer des nouvelles technologies pour améliorer l’efficacité de l’offre de soins. Il y a là des opportunités de croissance à saisir pour les investisseurs.

Alors qu’en 1950, l’espérance de vie moyenne dans le monde était de 47 ans, elle est passée de nos jours à 73 ans et atteindra 83 ans en 2030. D’après les prévisions, le groupe des 65 ans et plus représentera 14,1 % de la population mondiale en 2040, contre 9,3 % aujourd’hui. Dans certains pays, ce chiffre est encore plus élevé, par exemple 25 % au Royaume-Uni et plus de 35 % au Japon. Le vieillissement de la population entraîne aussi son lot de complications dans le domaine de la santé. Les maladies liées au vieillissement vont augmenter. Le diabète, par exemple, causera cette année 25,5 millions de décès, contre 14,5 millions en 1990.

Les budgets des soins de santé exigent une efficacité accrue 

Les pays développés consacrent en moyenne 10 à 12 % de leur PIB aux soins de santé. Les États-Unis arrivent largement en tête avec 17 % du PIB. D’après les prévisions, ce chiffre grimpera jusqu’à 25 %. Le vieillissement de la population met à mal les budgets des soins de santé. 

Beaucoup de dépenses liées aux soins de santé dans les pays développés sont inefficaces et représentent parfois même, dans le pire des cas, un véritable gaspillage. Certains patients reçoivent par exemple des soins inutiles ou de mauvaise qualité qui n’améliorent pas leur santé. Bon nombre de systèmes de santé font peu appel aux médicaments génériques, tandis que certains dispensent des soins coûteux dans les hôpitaux plutôt que dans des établissements plus rentables. Les prestataires de soins de santé ont donc besoin de trouver des moyens d’améliorer leur efficacité et de réduire le gaspillage.

La technologie permet d’accroître l’efficacité des soins

Le rôle que l’automatisation et les nouvelles technologies peuvent jouer apparaît clairement dans le traitement du diabète. D’après les prévisions, 642 millions de personnes dans le monde souffriront de cette maladie en 2040 (en 2015 : 415 millions). Les glucomètres portables permettent de mesurer jour et nuit le taux de glucose dans le sang, réduisant ainsi la nécessité d’effectuer des tests sanguins. Cet appareil permet aux patients diabétiques de surveiller et de gérer leur propre santé, ce qui réduit la demande de soins professionnels.

L’innovation dans les soins de santé offre des possibilités d’investissement intéressantes

Une application efficace de la technologie réduit le gaspillage, limite les erreurs et améliore l’efficacité. Le développement de nouvelles technologies de santé va en s’accélérant. Les entreprises qui sont à la pointe de ce secteur peuvent offrir des possibilités d’investissement intéressantes. La valeur des investissements dans l’industrie pharmaceutique et la biotechnologie a augmenté de 232 % entre 2010 et 2018. Au cours de la même période, la valeur des investissements dans les technologies de la santé a augmenté de 186 %. 

Selon une étude de BofA Merrill Lynch, certains sous-secteurs des soins de santé pourraient connaître des taux de croissance annuels composés supérieurs à 50 % entre 2018 et 2025. Par exemple, la taille du marché des Big Data (pour améliorer les résultats des patients) et de l’intelligence artificielle dans les soins de santé devrait augmenter de plus de 50 % jusqu’à atteindre 36,1 milliards de dollars.

Lire aussi

Consultez aussi sur MoneyStore le corner Placements


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *