Qu’est-ce qu’un token ?

@Pexels

Dans les transactions par cartes bancaires reposant sur plusieurs modes d’accès, dans un magasin ou en ligne, les données mises sur la carte et obtenues frauduleusement au moyen d’un terminal de paiement défaillant peuvent être utilisées pour faire des transactions sans carte sur Internet. Il existe une solution digitale pour limiter les risques de fraude et assurer des échanges plus sécurisés entre deux parties : c’est la tokenisation.

Risque limité

La tokenisation est un processus qui permet de transformer des données, bancaires ou autres, en données jetables (tokens). Les tokens sont donc des jetons.

 

 

Source : e-xpert solutions 

Ces jetons (tokens) sont sécurisés puisque même s’il y a une atteinte au système de sécurité et que les informations de paiement sont dévoilées, les préjudices sont limités. En effet, seule la valeur du jeton est révélée et non le PAN qu’il remplace. Ces jetons peuvent être échangés de pair à pair sur Internet sans intervention d’un tiers.

Applications

Les tokens peuvent servir dans le cadre de plusieurs applications. Chaque token est personnalisé par son créateur. Ils sont essentiellement utilisés dans le cadre des cryptomonnaies. Le bitcoin ou l’ethereum, par exemple, sont basés sur des protocoles liés à des tokens. Les tokens se distinguent des titres financiers. Ils possèdent une valeur d’usage. Ils ne sont donc pas soumis à la réglementation financière relative aux titres financiers. L’AMF a cependant émis un visa pour certaines opérations liées à des tokens.

On peut émettre des tokens dans de nombreux domaines. Un token peut représenter un droit d’usage d’un produit ou d’un service. On peut créer des tokens pour donner un droit d’accès ou un droit de vote. Ils peuvent servir de moyen de paiement. Ils sont parfois considérés comme une valeur d’échange au sein d’une application ou d’un écosystème donné. Il existe ainsi des tokens sur l’or ou les mines d’or. Ils peuvent être échangés sur des plateformes spécialisées. Le prix est fixé en fonction de l’offre et de la demande.

Initial Coins Offering (ICO)

Les tokens sont utilisés pour lever des fonds dans le cadre des ICO (Initial Coins Offering). Une ICO est une levée de fonds que réalisent certaines entreprises en monnaies classiques mais plus souvent en monnaies digitales (en bitcoin ou en ether, par exemple). Les nouveaux souscripteurs ne reçoivent pas des parts de la société comme dans une levée de fonds classique mais des « tokens », c’est à dire des jetons numériques qui leur donnent des droits comme la capacité d’acheter les services de l’entreprise ou de bénéficier de droits plus classiques comme des dividendes ou un droit de vote à l’assemblée générale des actionnaires. Ces tokens ne représentent cependant pas des parts de capital mais ils peuvent se vendre sur un marché spécifique. 

 

Consultez aussi sur MoneyStore

Comment investir dans l’or via des tokens ?

Qu’est-ce qu’une ICO ?

Mais pourquoi se financer par une ICO ?

Un visa de l’AMF pour éviter les fraudes dans les ICO


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *