Comment s’y retrouver dans les grands nombres?

@Pexels

Par Frédéric de Laminne, auteur

En économie et en finance, nous sommes de plus en plus souvent confrontés à des nombres gigantesques. Il est d’autant plus difficile de s’y retrouver que les Anglo-Saxons et les Francophones ont adopté plusieurs fois les mêmes mots pour désigner des quantités différentes. Alors qu’en anglais un billion représente mille millions, en français un billion représente mille milliards ! Et, en anglais, un trillion représente un million de millions mais en français un trillion représente mille millions de milliards ! Comment s’y retrouver dans cette terminologie? Comment ne pas se tromper avec ces faux amis ?

 

Nomenclature

En fait, chaque langue a mis au point une nomenclature qui a sa logique propre comme l’illustre le tableau ci-dessous.

La difficulté survient lorsque l’on veut comparer les chiffres d’une langue à l’autre. Il convient donc d’être particulièrement attentifs lors de la traduction d’un texte anglais vers le français. Pour la petite histoire, on rappellera aussi que les Anglo-Saxons appellent un googol le nombre 10100, soit 1 suivi de 100 zéros….

Quelques exemples

Et, pour illustrer quelques grands nombres voici quelques exemples.

10 9 : Il y a actuellement environ 7,75 milliards d’habitants sur terre.

10 12 : Il y a environ 1 billion d’étoiles dans la galaxie d’Andromède et il y a 1 billion de galaxies visibles dans l’univers observable.

10 15 : On estime qu’il y a entre 1 et 10 billiards de fourmis vivant actuellement sur terre.

10 18 : Il y a 43 trillions de positions possibles sur un cube Rubik.

10 21 : On estime à 1 trilliard le nombre de grains de sable sur toutes les plages du monde. Mais, personne ne les a jamais comptés un à un ! (source : wikipedia).

 

Consultez aussi sur MoneyStore :

Qu’est-ce que la masse monétaire ?

Comment calcule-t-on les intérêts composés ?

Analyse financière: au-delà des chiffres, l’importance des mots !

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *