La diversité : Un atout pour vos placements !

@Pexels

La compétitivité d’une entreprise dépend de nombreux facteurs. Parmi ceux-ci, la valeur et la qualité du capital humain sont essentielles. Dans cette optique, pour être plus compétitive, une entreprise ne doit pas passer à côté de talents. En développant, en son sein, la diversité des talents et des genres, une société assure l’inclusion de cultures différentes. « En promouvant une collaboration entre différents talents, l’entreprise favorise l’innovation. Grâce à une amélioration des processus de décision, elle peut accroître ses bénéfices de façon conséquente », estime Audhild Aabø, Gestionnaire de portefeuille chez Nordea AM.

Des recherches de plus en plus nombreuses démontrent un lien entre le succès d’une société et la diversité des genres. Une culture diversifiée dans l’entreprise permet également une meilleure rétention des talents. « La diversité est souvent le résultat d’une culture d’entreprise inclusive et solidaire. Une culture d’entreprise positive favorise différentes perspectives et favorise la collaboration, tout en évitant de graves pièges tels que la pensée de groupe », estime Julie Bech, Gestionnaire de portefeuille chez Nordea AM.

Obstacles à la diversité des genres

Cependant, même si la diversité des genres ne fait plus aucun doute comme atout pour une entreprise, nous sommes encore très loin d’une réelle parité hommes-femmes dans les entreprises. En cause : des préjugés toujours trop ancrés dans les mentalités. De ces préjugés découle une attitude inconsciente envers les personnes. Cette attitude aboutit à un processus de recrutement peu efficace.

« Un exemple de cela peut être vu dans la façon dont la composition des meilleurs musiciens a changé au fil des ans. La perception commune depuis un certain temps était que les meilleurs musiciens étaient des hommes. Ce qui signifiait que peu de femmes faisaient les meilleurs orchestres du monde. Dans les années 1950, le Boston Symphony Orchestra a mené une expérience d’audition à l’aveugle. Le but était d’augmenter le nombre de femmes au sein de son orchestre. Tous les musiciens jouaient derrière un écran et les décideurs n’avaient aucune idée du sexe de l’interprète. Ce qui a finalement permis à plus de femmes de passer. Dans les années 1970, de nombreux autres orchestres ont adopté cette approche », épingle Audhild Aabø.

On entend aussi souvent la même rengaine : « on ne trouve pas de femmes pour ce type de postes ». Il y a encore cette idée que certains métiers sont faits pour les hommes et d’autres pour les femmes. C’est aussi une excuse qui est souvent mentionnée pour refuser aux femmes les postes de direction supérieure. « Or, en Scandinavie, la répartition de l’enseignement supérieur est proche de 50/50 depuis de nombreuses années. Cela signifie que nous perdons de précieux talents en cours de route. Cela se reflète également dans plusieurs études qui montrent que le pourcentage de femmes diminue à chaque niveau dans la hiérarchie », fait remarquer Julie Bech. A noter que cette répartition n’est pas l’exclusivité de la Scandinavie.

Le rôle des investisseurs

En tant qu’investisseurs, nous avons un rôle à jouer pour promouvoir la diversité dans les entreprises. En investissant dans des entreprises qui favorisent l’inclusion de tous les talents, on peut promouvoir la diversité. « En tant qu’investisseurs, nous pouvons faire la différence. Nous pouvons soutenir une société plus juste et plus équitable en investissant dans les entreprises qui réussissent à créer l’égalité des chances pour tous », relèvent ces deux gestionnaires.

On peut alors examiner différents éléments. Le premier est la composition des organes de décision et plus particulièrement celle du Conseil d’Administration. On peut aussi se pencher sur la politique de rémunération qui est mise en place. L’offre en matière de formation est aussi un élément qui peut favoriser l’inclusion de tous les types de talents.

Si la demande des investisseurs se fait de plus en plus pressante pour une intégration de la diversité des talents, les entreprises devront y répondre. « A mesure que la compréhension de la durabilité évolue, nous nous attendons à ce que davantage d’attention soit accordée aux facteurs ESG non environnementaux, tels que la diversité. Comme nous l’avons vu avec les considérations environnementales, le capital deviendra plus facilement disponible pour les entreprises à l’avant-garde de la diversité. Encore une fois, de plus en plus d’entreprises s’en rendront compte et intensifieront leurs efforts pour résoudre ce problème », ajoute Julie Bech. Il reste encore du chemin à parcourir dans le domaine de la diversité. Cependant, chacun peut jouer un rôle dans cette avancée. Celui des investisseurs n’est certainement pas le plus négligeable. Il leur suffit d’être plus exigeants dans ce domaine !

 

Consultez aussi sur MoneyStore

Comment intégrer la notion de diversité des genres en investissement ?

Comment les femmes abordent-elles les placements ?

Place des femmes dans l’entreprise, il est temps que ça change !


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *