Investissement responsable : Voici la liste des sociétés à exclure

@Pexels

Si l’on veut investir de façon durable, certaines sociétés sont à bannir des portefeuilles. Comment savoir quelles sont les sociétés controversées ? Il existe plusieurs sources qui permettent de détecter ces entreprises à travers le monde.

Fonds norvégien

La Norvège est, à bien des égards, un pays précurseur dans le domaine de la responsabilité sociétale, la gouvernance et la protection de l’environnement. Le fonds de pension du gouvernement de ce pays, le Government Pension Fund Global, est le plus gros fonds souverain au monde. Il est surtout renommé en ce qui concerne son approche socialement responsable des investissements. Très impliqué, le Ministère des Finances norvégien détermine la stratégie du fonds en collaboration avec la société Norges Bank Investment Management et avec le Parlement.

Ce fonds est géré selon des principes très stricts en matière ISR. Une liste de sociétés exclues de leur portefeuille est éditée et remise à jour régulièrement. Cette liste sert aussi de référence pour de nombreux fonds gérés de façon socialement responsable dans le monde.

La liste des sociétés qu’elle rejette dans ses portefeuilles est disponible ici. 

Autres listes

Par ailleurs, d’autres sociétés émettent également des listes noires. La liste d’ASN bank reprend les entreprises qui produisent des armes nucléaires.

D’autres listes sont également disponibles comme celle de PGGM  ou celle de Global Coal exit list

Une compilation

La société Funds For Good a compilé toutes ces listes en une seule. Voici les sociétés qui y sont reprises:

Ces listes sont non-exhaustives et données à titre indicatif. 

Consultez aussi sur MoneyStore:

5 tendances majeures dans l’investissement durable

Qu’est-ce que le green deal européen ?

COP 25 une occasion manquée

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *