Ombudsfin : Une augmentation des fraudes !

@Pexels

Ombudsfin est l’organisme de médiation des services financiers en Belgique. Il peut traiter les plaintes relatives aux relations des clients avec leur banque. Selon son rapport 2019 récemment publié, on assiste à une augmentation des plaintes auprès de cet organisme. « Ces fraudes concernent essentiellement des arnaques aux paiements par Internet. Il s’agit dans la majorité des cas de détournements des données bancaires. Nous constatons une prédominance de ces cas en 2019 dans les plaintes traitées », explique Françoise Sweerts, Ombudsman. Parallèlement à ces fraudes, Ombudsfin fait aussi état de plaintes de plus en plus nombreuses sur des fins de relation avec la banque. « Dans ce cas, ce sont les banques qui décident de mettre fin unilatéralement à la relation avec leur client. Elles rompent le contrat sans obligation de motiver cette fin de relation », ajoute Françoise Sweerts.

Recommandations

Afin d’éviter les fraudes sur Internet, Ombudsfin émet un ensemble de recommandations à l’intention des titulaires de comptes en banque.

Voici ces recommandations générales anti-fraude aux consommateurs:

–  Consultez régulièrement le site Safeonweb. Vous y trouverez de nombreux conseils et avertissements utiles sur toutes les pratiques de fraude connues sur Internet.

–  Vérifiez toujours l’adresse électronique complète ou l’URL complet d’un site web. La moindre erreur d’écriture ou l’utilisation de noms de domaine ou d’adresses électroniques atypiques sont le signe d’une fraude. Au moindre doute, arrêtez vos actions ou communications et faites les vérifications nécessaires par des recherches supplémentaires.

–  Quand quelque chose semble trop beau pour être vrai, alors c’est probablement trop beau pour être vrai et c’est donc une fraude. Ne vous laissez pas séduire et arrêtez la communication ou les actions.

–  Lorsque vous utilisez votre digipass, vous effectuez par définition une action ou une transaction sur votre compte.

–  Grâce à des codes (créés par votre digipass), un fraudeur à distance peut effectuer des paiements, effectuer des virements via votre homebanking ou même installer votre application bancaire sur son smartphone personnel. Ne communiquez donc jamais les codes créés par votre digipass à un tiers.

–  N’utilisez jamais votre digipass lorsque vous devez recevoir un paiement. Vous n’aurez jamais besoin d’un digipass pour cela.

–  Les touches et le texte de votre digipass vous en disent déjà beaucoup sur les actions que vous entreprenez. Les boutons disent « Acheter », « Signer », « Identifier », « M1 = Identifier = Appli 1 », « M2 = Signer = Appli 2 » pour une raison. Soyez conscient de ce que vous faites et lisez également le texte qui peut apparaître sur votre digipass.

Pour en savoir plus sur les activités de l’Ombusfin en 2019, vous pouvez consulter le rapport complet ici

Pour en savoir plus consultez aussi sur MoneyStore :

Où porter plainte en cas de problème avec sa banque ?

Comment rechercher des comptes bancaires ?

Que se passerait-il si la Deutsche Bank tombait en faillite ?


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *