Le temps de faire le point dans son portefeuille

@Pexels

Cette période de confinement-déconfinement engendre un rapport au temps différent. Nous paraissons coincés dans un présent constant sans réels repères temporels. Cette période est sans doute propice à un questionnement sur son portefeuille, son profil de risque et la façon dont nous appréhendons la chute des marchés et leur volatilité. Dans un précédent article, nous avons attiré l’attention sur la nécessité de se préoccuper de la transmission de son patrimoine. Mais il est aussi important de faire le point régulièrement sur son portefeuille. Dans cette période de turbulences sur les marchés, quels sont les points auxquels il faut être attentif ?

Axer la perspective sur le long terme

Cette pandémie est inédite et pourrait avoir des répercussions très profondes sur l’économie mondiale. Par ailleurs, elle a engendré des niveaux de volatilité très importants. Comment réagir face à cette situation ? « Dans cette période, il est donc intéressant de discuter avec son conseiller concernant les effets des cycles de marché. On peut voir avec lui la manière dont ils s’intègrent aux stratégies à long terme qu’il ou elle recommande et de ce que cela implique pour le portefeuille. Il faudra peut-être procéder à quelques arrangements, mais si elle a réellement été conçue pour le long terme, la stratégie devrait être capable d’aider l’investisseur à traverser des revers temporaires tels que celui que nous connaissons aujourd’hui », conseille Katherine Haesaerts, Sales Director Belgium chez Columbia Threadneedle.

Garder le cap

Si l’investisseur traverse les cycles haussiers avec confiance, en cas de forte baisse il ne doit pas perdre de vue qu’historiquement, les reprises qui suivent sont généralement fortes et durables. « C’est un instinct naturel que de rechercher la sécurité quand on a le sentiment que le sol se dérobe sous nos pieds.  Mais les décisions prises sous l’emprise de la panique suscitée par des bouleversements temporaires peuvent réduire à néant les bénéfices apportés par un investissement persévérant à long terme », poursuit Katherine Haesaerts. Mais alors faut-il se précipiter pour acheter dès que les marchés baissent et sortir quand ils sont hauts ? « La volatilité pourrait inciter l’investisseur à essayer d’anticiper les marchés. Mais s’il est aisé d’en sortir, réussir à y retourner au bon moment est presque impossible. Si l’on a manqué les jours les plus performants, on passera à côté d’une part significative du rendement total à long terme du marché », note Katherine Haesaerts. L’investisseur doit se faire une raison : les marchés resteront volatils. Les risques et fluctuations à court terme vont se poursuivre tout au long de l’année. Dans une stratégie de long terme, il faut garder le cap. Il ne faut pas essayer de profiter de cette volatilité en entrant et sortant des marchés.

Profil risque-rendement

Investir c’est comme un marathon. Il faut donc pouvoir courir longtemps. Un des grands principes à ne pas perdre de vue dans ce type de marathon est la diversification. « Dans un tel contexte, il faut absolument prendre du recul et voir plus loin. Il est plus que jamais essentiel de comprendre l’intérêt de rester investi. C’est le moment idéal pour analyser son profil rendement-risque. On le fera dans le but de l’adapter à la forte volatilité qui devrait caractériser les prochains mois. Il s’agit pour les investisseurs d’imaginer la façon dont l’investissement pourrait évoluer et de déterminer si leurs placements tiendront bon face à de nouveaux imprévus à brève échéance », relèvent les gestionnaires de Pictet Wealth Management. Si l’investisseur a eu des sueurs froides durant la forte baisse des marchés, peut-être doit-il se poser des questions quant à sa faculté de supporter un investissement en actions. En revanche, certaines personnes qui ont des revenus réguliers et certains peuvent envisager un investissement en bourse. Sur un livret d’épargne, elles perdent de l’argent et, sur le long terme, les actions surperforment les autres classes d’actifs.

Consultez aussi sur MoneyStore :

Quelles perspectives pour les actions des marchés émergents ?

10 facteurs qui pourraient transformer les économies et les marchés

La gestion de patrimoine doit être innovante

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *