Infographie du mois : Covid-19 : Quels pays ont enregistré la plus forte baisse de croissance ?

Un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours ! MoneyStore vous présente chaque mois un graphique ou une infographie illustrant un sujet économique. Ce mois-ci, nous vous présentons un graphique montrant l’impact de la crise du Covid-19 sur la croissance économique des pays. La crise du coronavirus a provoqué une récession avec des baisses importantes du PIB. Si l’on se cantonne à la période avril-juin en 2020, on voit des différences considérables entre pays.

 

Sur le site Our World In Data, nous découvrons ce graphique.

 

Il montre l’ampleur du récent déclin économique dans 38 pays pour lesquels les dernières données sur le PIB sont disponibles. Nous y voyons la baisse en pourcentage du PIB observée au deuxième trimestre (avril – juin) de 2020 par rapport à la même période l’année dernière, corrigée de l’inflation.

Contrastes

L’impact de la crise sanitaire a été très contrasté à travers le monde. Nous constatons que, dans certains pays, le ralentissement économique a été extrêmement sévère. C’est le cas, par exemple, au Pérou, en Espagne, au Royaume-Uni et en Tunisie. L’évolution du PIB au deuxième trimestre y a été inférieure de plus de 20 % à celle de la même période l’année dernière. C’est quatre à cinq fois plus que toute autre baisse trimestrielle enregistrée dans ces pays. Dans d’autres pays, en revanche, l’impact économique a été beaucoup plus modeste. À Taïwan, le PIB au deuxième trimestre 2020 était inférieur de moins de 1 % à celui de la même période en 2019. La Finlande, la Lituanie et la Corée du Sud ont toutes vu leur PIB chuter d’environ 5 % ou moins.

Nombre de morts

Cette limitation de l’impact de la crise sanitaire sur l’économie, s’est-elle faite au prix de davantage de décès ? Selon le site Our World in Data, « contrairement à l’idée d’un compromis, nous constatons que les pays qui ont subi les plus graves ralentissements économiques, comme le Pérou, l’Espagne et le Royaume-Uni, sont généralement parmi les pays ayant le taux de mortalité Covid-19 le plus élevé. Et l’inverse est également vrai. Les pays où l’impact économique a été modeste, comme Taïwan, la Corée du Sud et la Lituanie, ont également réussi à maintenir un faible taux de mortalité. A noter également que les pays dont le PIB a baissé de façon similaire ont connu des taux de mortalité très différents. Par exemple, on peut comparer les États-Unis et la Suède avec le Danemark et la Pologne. Ces quatre pays ont connu une contraction économique d’environ 8 à 9 %, mais les taux de mortalité sont nettement différents. Les États-Unis et la Suède ont enregistré 5 à 10 fois plus de décès par million d’habitants ».

De toute évidence, de nombreux facteurs ont influencé le taux de mortalité lié au Covid-19. Les décisions politiques prises par chaque gouvernement ont aussi orienté l’impact de la crise sanitaire sur l’économie. Et les effets de la pandémie ne sont pas encore tous visibles. Cependant, il semblerait que les pays qui ont su le mieux géré l’aspect économique sont aussi ceux qui ont bien géré les effets de la pandémie. Une relecture de ces faits sera indéniablement à refaire à plus long terme. Et ce, quand les observateurs auront davantage de recul sur les chiffres et les politiques menées dans chaque pays.

 

Consultez aussi sur MoneyStore

Qui pilote l’économie et les marchés ?

Qu’est-ce qu’une reprise économique en U, en V, en W ou en L ?

Infographie du mois: quels sont les montants alloués aux soins de santé dans les différents pays ?


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *