Hit-Parade des fonds : L’or, encore du potentiel pour demain ?

@Pexels

Selon les données fournies par Quantalys, au 31 juillet 2020, on constate, sans surprise, que les fonds investis dans les actions sectorielles sur l’or ont réalisé de très belles performances. En effet, depuis le début de l’année ces fonds ont affiché une croissance de 42%. Valeur-refuge par excellence, le métal jaune a encore démontré ses capacités à entrer dans le jeu en période d’incertitude.

Trop tard ?

Depuis le début de l’année le prix de l’or a grimpé de plus de 20%. L’anxiété générée par la pandémie du coronavirus est propice à la hausse de ce métal précieux. Mais, pour les investisseurs, est-ce trop tard pour s’intéresser au métal jaune ? « Certains investisseurs déçus d’avoir manqué le rallye pensent que le métal précieux est, à présent, trop cher pour profiter d’une hausse de son prix. S’appuyant sur une vision à long terme, de l’ordre de plusieurs années plutôt que plusieurs semaines ou mois, nous pensons que ce raisonnement n’est pas le bon. Ce cycle peut se poursuivre encore pendant un certain temps », estiment James Luke, gestionnaire de fonds métaux et Mark Lacey, responsable matières premières, chez Schroders.

Le rôle des trackers

Selon ces gestionnaires, on constate que le prix de l’or a tendance à grimper en fin de cycle économique. Dès lors, il y a, selon eux, moyen de dresser une liste de signaux d’alerte qui devrait permettre d’avertir les investisseurs en cas de formation d’une bulle sur l’or. La hausse du prix de l’or s’explique principalement aujourd’hui par les achats importants des fonds cotés investis en or. Certains pensent que les tonnes d’or détenues par les trackers peuvent être source d’une bulle sur l’or. « Nous ne le pensons pas. En effet, nous vivons à une époque de création gigantesque de liquidités mondiales et de très hautes valorisations des actifs financiers. Il faut aussi examiner les proportions relatives. Vu sous cet angle, les stocks d’or ne sont pas particulièrement élevés », constatent ces analystes.

Encore du potentiel

Le potentiel de hausse du prix de l’or sera encore renforcé. En effet, les taux d’intérêt réels resteront encore en territoire négatif. Par ailleurs, tout marché fonctionne sur base de l’offre et de la demande. Il en va de même pour le marché aurifère. Aujourd’hui, les conditions sont favorables aux producteurs. « Les coûts d’exploitation sont mieux maîtrisés et les dépenses d’investissement sont prudentes. Le prix élevé de l’or permet aux sociétés aurifères d’enregistrer des marges record. Elles disposent de flux de trésorerie robustes. Pourtant, les actions or sont toujours à la traîne par rapport à la performance du métal précieux proprement dit », estiment James Luke et Mark Lacey. C’est donc un signe qu’il y a encore du potentiel pour ces actions pour ce cycle.

Par ailleurs, le dollar commence à perdre son statut de valeur-refuge. L’euro et l’or en profitent. « Ces différents facteurs pesant sur le cours du dollar et favorisant en contrepartie, la hausse de l’euro et de l’or ne sont pas près de disparaître. La pandémie, le marasme économique, les taux d’intérêt historiquement bas, le creusement de la dette vont nous accompagner pour les mois, voire les années à venir. Par conséquent, de l’or dans un portefeuille est une stratégie qui peut se révéler payante », préconise la société Goldwasser Exchange.

 

Consultez aussi sur MoneyStore

Qu’est-ce qu’une valeur-refuge ?

Attention les valeurs refuges ont un prix !

Comment investir dans l’or via des tokens ?


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *