Comment garder la tête froide lorsque les bourses dévissent ? Suivez nos 5 conseils

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

  1. Investissez sur le long terme, surtout si vos actifs sont à risque. La règle d’or est très simple : plus vous prenez de risques, plus votre horizon d’investissement doit être éloigné. Les actifs à risque sont plus volatils, avec des hauts et des bas plus marqués. Le long terme a pour effet de lisser ces fortes fluctuations.
  2. Soyez attentif aux fondamentaux. Si le contexte économique ne justifie pas une correction, le recul devrait être suivi d’un rétablissement.
  3. Collectez des informations tous azimuts, mais n’en perdez pas le nord pour autant. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une pléthore d’informations boursières. Conséquence, les investisseurs sont beaucoup plus souvent incités à modifier leurs décisions. Et – malheureusement – à laisser libre cours à leurs émotions, plutôt qu’à leur raison.
  4. Connaissez-vous vous-même. La volatilité des bourses vous rend nerveux ? Vous avez tendance à prendre hâtivement des décisions que vous regrettez par la suite ? Dans ce cas, peut-être est-il préférable de déléguer la gestion de vos investissements à des professionnels, qui laissent moins de place à l’émotionnel. Envisagez par exemple la gestion discrétionnaire, par laquelle vous confiez la gestion de votre portefeuille à un professionnel.
  5. Vous souhaitez suivre l’évolution de votre portefeuille, sans avoir à ajuster en permanence la répartition des actifs ? Optez pour les fonds mixtes flexibles. Leurs gestionnaires disposent de la souplesse pour actualiser, quotidiennement s’il le faut, l’allocation de leurs actifs sous-jacents. Bien entendu, vous conservez la faculté de modifier à tout moment le choix de votre gestionnaire de fonds.

Consultez aussi le corner Bons conseils

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *