Connaissez-vous le paradoxe de Simpson ?

@Pexels

Par Jean-Sébastien Debusschere, Rédacteur

Le responsable des investissements d’une société de gestion demanda un jour à un de ses analystes de se pencher sur  la performance sur un an de son fonds en actions belges. Ce fonds avait comme indice de référence le BEL 20 (dividendes réinvestis). Ce gestionnaire utilisait pour cette stratégie quatre gérants externes préalablement sélectionnés pour leurs compétences sectorielles reconnues. Il avait ainsi un gérant « financials », un gérant «technology », un gérant « industrials » et un gérant « autres secteurs ». L’ensemble de ses gérants reprenaient la totalité des actions du BEL 20.

Un constat surprenant

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque son analyste lui apporta les résultats suivants :

Ses quatre gérants avaient tous battu leur secteur d’au moins 0,80% alors que son portefeuille global avait sous-performé son indice de référence de 0.50%.

Le paradoxe de Simpson

Comment était-ce possible ? La performance de son portefeuille global ne pouvait avoir sous-performé son indice de référence que si au moins un secteur n’avait pas réussi à être battu. Or, tous l’avaient été ! Il appela alors le département « recherche » qui confirma que les résultats étaient corrects…

La raison de ces résultats tient à un paradoxe, celui de Simpson. Une nouvelle information (ici, l’allocation sectorielle) contredit apparemment le sens commun. Le responsable des investissements avait sous-pondéré le secteur ayant le mieux performé (« technology ») et surpondéré le secteur ayant le moins bien performé (« financials »). De ce fait, la performance globale de son portefeuille sous-performait l’indice alors que son allocation sectorielle sur-performait chaque secteur.

Conclusion : De bonnes décisions en matière de sélection d’actions au sein d’un secteur peuvent être davantage négativement impactées par de mauvaises décisions en matière d’allocation sectorielle.

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Qu’est-ce que la finance comportementale ? Comment en tirer parti ?

ETF et trackers entre a priori et idées fausses

Comment bien construire son portefeuille ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.