Recherche ESG : n’oubliez pas la chaîne de valeur !

@Pexels

Par Degroof Petercam

La recherche ESG est un outil d’investissement supplémentaire et complémentaire à l’analyse fondamentale dite traditionnelle. La recherche ESG et l’approche d’investissement thématique s’autonourrissent et s’enrichissent mutuellement.

Ici, le positionnement sur la chaîne de valeur prend toute sa signification. En effet, l’approche thématique et durable peut, par exemple, permettre d’identifier la tendance structurelle vers l’électrification de la mobilité. Une fois cette opportunité identifiée, il est pertinent de s’interroger sur l’ensemble de la chaîne de valeur contribuant à l’électrification automobile.

En amont de la réflexion, il y a donc lieu d’identifier les thèmes pertinents de la chaîne de valeur ç’est-à-dire la partie de la chaîne la mieux positionnée en termes de développement technologique qui offrira un pouvoir de prix solide (1) et celle également qui profitera le mieux des aspects de durabilité et dès lors moins exposée aux risques ESG (2).

Dans le cas de l’électrification automobile, l’amont de la chaîne et les différents métaux nécessaires, entraîne une exposition aux sociétés minières qui présentent différents risques ESG critiques qu’ils soient d’ordre environnemental (zones d’exploitation) ou social (respect des droits du travail, respect des communautés, etc.). L’identification des risques et opportunités ESG conduira vers une exposition davantage en aval de la chaîne de valeurs.

La question de l’innovation et de l’opportunité est également importante. L’électrification des véhicules peut se jouer par le véhicule lui-même c’est-à-dire par le produit fini ou par ses composants. Lorsqu’un véhicule électrique compte cinq fois plus de puces de puissance que son homologue à moteur à combustion, l’opportunité est claire.

Reste dès lors à identifier l’entreprise la mieux placée pour répondre à cette identification thématique. Quel acteur a le plus grand avantage durable notamment grâce à un focus long-terme sur l’innovation ?

Une entreprise telle que ASML a innové depuis longtemps sur les puces de puissance et sur la capacité de production de pareilles puces. Elle bénéficie ainsi aujourd’hui d’une part de marché majeure avec des barrières à l’entrée, notamment du fait des développements technologiques réalisés depuis de nombreuses années, difficilement rattrapables par la concurrence. Ses vision et objectifs de long-terme sur des thèmes d’investissement durable lui ont conféré un avantage concurrentiel difficile à dépasser.

L’innovation est au cœur de la réflexion thématique et de durabilité. En anticipant des enjeux de durabilité et en identifiant les opportunités d’investissement de demain, on peut investir dans les entreprises gagnantes aujourd’hui et demain.

Pour illustrer ce propos, prenons le secteur de l’agro-alimentaire. Anticiper la croissance de la demande pour des ingrédients plus naturels et plus sains a permis à plusieurs entreprises du secteur de se distinguer de leurs concurrents et d’avoir aujourd’hui un avantage compétitif conséquent. Une entreprise comme Chr. Hansen a misé, dès sa création en 1874, sur les aspects de durabilité et notamment aujourd’hui sur l’utilisation d’ingrédients naturels pour une alimentation plus saine mais aussi pour la réduction des déchets et du gaspillage alimentaire. On ne peut que leur donner raison alors qu’aujourd’hui, le secteur agroalimentaire s’élève à € 176,1 milliards rien qu’en France  et qu’une étude majeure de l’Institut des Métriques et Evaluation de la Santé (Institute of Health Metrics and Evaluation) de Seattle démontre que les mauvaises habitudes alimentaires sont bien plus néfastes pour la santé que le tabac avec près de 11 millions de morts par an attribués à des régimes alimentaires peu équilibrés.

Visant cette opportunité d’investissement et de durabilité nombreux sont les investissements liés au principe de la fermentation comme allié naturel à différentes applications telles que préservation des aliments, détergents, etc.

D’autres exemples d’identification thématique et durable existent comme le financement des soins de santé par les autorités publiques qui est une problématique à moyen et long-terme pour la majorité des états. Elle représente déjà près de 60% du coût du PIB pour les Etats-Unis. Dès lors, à l’instar de ce qui s’innove déjà au Japon, avec la démocratie vieillissante, investir dans des entreprises de soins qui permettent une réduction des coûts publics et un plus grand confort allié avec une plus grande dignité des personnes qui peuvent rester chez elles plus longtemps, peut représenter une opportunité de valeur pertinente.

Consultez aussi le corner Placements responsables

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *