Schroders : Une épopée financière familiale

La firme Schroders a développé sa renommée dans le monde de la gestion d’actifs et de la gestion de fortune. Basée à Londres, elle a étendu ses activités au niveau mondial. Mais quelle est l’origine de cette firme aux accents germaniques ?

De Hambourg à Londres

En 1804, J.F. Schroder, fils d’un riche négociant de Hambourg, rejoint son frère aîné à Londres. A seulement 19 ans, il devient son associé. A l’époque, la société des frères Schroder est active dans le négoce des matières premières. L’affaire est prospère. Le frère aîné peut ainsi prendre sa retraite à 37 ans.

C’est le frère cadet qui reprend alors la direction de la société. La firme Schroders connaît alors un essor fulgurant. Elle ouvre des filiales à Hambourg et Liverpool. La société se lance dans l’activité de prêts en finançant des projets à long terme. Elle émet des obligations pour financer des emprunts de sociétés étrangères. En 1895, Bruno Schroder, petit-fils de J.F Schroder reprend la relève à la direction de la société. Il lui donne un nouveau souffle en s’attachant la collaboration de son ami Frank Tiarks.

Guerres et crises

A l’aube de l’année 1914, Schroders est un des plus grands établissements bancaires à Londres. Mais la première guerre mondiale va venir percuter le business de la City et plus particulièrement celui de Schroders. Londres a désormais perdu son statut de centre financier de la planète. La finance s’internationalise. New-York devient le centre du monde financier. Schroders y ouvre tout naturellement un établissement. La firme anglaise passera bien la crise financière de 1929. Elle avait une structure solide et des prêts de qualité. Mais, c’est du côté de l’Allemagne que viendront les ennuis. En effet, suite à la crise, le gouvernement allemand bloque tous les actifs de Schroders en Allemagne en 1931. C’est une catastrophe ! La société fait appel au soutien de la Banque d’Angleterre. Ce soutien est obtenu grâce à la mise en garantie des actions de la société américaine. Schroders est sauvé ! Durant la deuxième guerre mondiale, la nouvelle génération reprend les rênes de la firme.

Développements récents

Dans les années 60-70 et 80, la société monte en puissance. Elle est présente sur toutes les grandes places financières de la planète. Aujourd’hui, Schroders a cédé ses activités bancaires pour se consacrer uniquement à l’asset management et à la gestion de fortune. Elle est cotée sur la Bourse de Londres depuis 1959. Cependant, près de 48% des actions sont toujours détenues par la famille. Schroders est donc une société financière indépendante. « Avec 496,6 milliards d’euros d’encours sous gestion, une présence dans 32 localisations et plus de 5000 collaborateurs dont près de 500 dédiées à la gestion de portefeuilles, Schroders est un acteur majeur sur les marchés financiers. Schroders est spécialisé dans la gestion de produits à forte valeur ajoutée, sur l’ensemble des classes d’actifs et des zones géographiques ».

Elle a développé une expertise pointue dans un grand nombre de domaines. En 2018, elle a ouvert un nouveau siège social au London Wall, inauguré par la Reine Elisabeth. Un honneur rare pour une firme privée et qui démontre la notoriété de Schroders au cœur de la City.

Pour en savoir plus, visionnez la vidéo retraçant l’histoire de la société.

Consultez aussi sur MoneyStore :

J.P. Morgan : un nom, une banque, une histoire

Qu’est-ce qu’un banquier privé ?

Les métiers de la gestion : quel est le rôle des analystes ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *