Comment l’écosystème des FinTechs s’est-il transformé ?

@Pexels

Lorsqu’elles sont apparues dans le secteur financier, les FinTechs (technologies appliquées au domaine de la finance) étaient vues comme des disrupteurs qui allaient « faire sauter la banque ». Aujourd’hui, cet écosystème a évolué.

La genèse

Suite à la crise de 2008 et dans le but de protéger les consommateurs, les régulateurs ont instauré des réglementations plus nombreuses et plus strictes au secteur financier. Ces nouvelles exigences, combinées au désenchantement des clients vis-à-vis de leur banquier, ont provoqué, au départ dans les pays anglo-saxons, le déploiement d’une nouvelle offre de services. Le développement des nouvelles technologies a largement supporté cette offre parallèle au secteur financier. 

Ces services ont été développés et soutenus par les FinTechs. Ils ont été offerts dans tous les segments de la banque traditionnelle : paiement, transfert de devises, crédit, … Ces sociétés qui attaquaient le secteur financier n’étaient pas issues du secteur. Cet élément était assez nouveau.Au début des années 2010, plusieurs voix se sont élevées pour mettre en garde les banques contre ces nouveaux entrants. Le développement des FinTechs allait mener au démantèlement du secteur financier s’il n’y participait pas de façon proactive car son offre était obsolète.

Aujourd’hui

Actuellement, l’écosystème FinTechsest constitué d’une multitude d’acteurs à différents stades de maturité. On ne parle plus uniquement de start-up mais le paysage FinTech a été profondément remodelé. Selon une étude réalisée par Mc Kinsey en décembre 2018, l’écosystème des FinTechs se décompose comme suit :

– les FinTechs, nouvelles entreprises, start-up et attaquants, disrupteurs qui cherchent à pénétrer le marché des services financiers en utilisant de nouvelles approches et des nouvelles technologies. Ce sont les FinTechs que l’on pourrait qualifier de « natives », d’origine. Ce domaine s’est aussi élargi aux Insurtechs.

– les sociétés « incumbents », existantes. Ce sont les institutions financières qui investissent de façon significative dans la technologie pour améliorer leur performance. Elles cherchent à répondre de façon compétitive à cette nouvelle offre. Elles investissent dans ces nouvelles FinTechs ou engagent des participations, des partenariats avec ces nouveaux entrants. Ce sont les banques qui prennent des participations ou qui rachètent des FinTechs pour élargir leur offre de services.

– Les FinTechs qui sont déployées par des grandes compagnies technologiques. Il s’agit d’offrir des services financiers en marge des services commerciaux. Ces services sont offerts pour améliorer des plateformes existantes. On pense ici à AliPay qui supporte le commerce en ligne de la plateforme Alibaba. Cela leur permet aussi de monétiser leur base de données de clients d’une autre façon. Plus récemment, Facebook vient d’annoncer le lancement de sa propre monnaie, Libra.

– Nous retrouvons ensuite toutes les sociétés qui procurent des services d’infrastructures. On les appelle les « infrastructure providers ». Ces sociétés vendent des services aux institutions financières pour les aider à numériser leurs données. Elles les aident aussi à améliorer la gestion des risques et l’expérience client. Dans cette catégorie sont aussi répertoriées les « RegTechs ». Leur mission est de faciliter, grâce à la technologie, les démarches et obligations de conformité auxquelles les banques sont soumises.

En bref

Comme on peut le constater, l’écosystème des FinTechs a beaucoup évolué en moins de 10 ans. De nouveaux métiers sont apparus. L’écosystème s’élargit aux Insurtechs, aux Regtechs. Les banques sont désormais parties prenantes de cet écosystème. Elles ont compris les enjeux et sont devenues des acteurs très impliqués dans cette évolution. Les plateformes de ventes en ligne ont aussi investi le secteur des paiements. Les réseaux sociaux font leur apparition dans le lancement de cryptomonnaies. Cet écosystème est donc en constante et rapide évolution. Une mutation qu’aucun acteur ne peut se permettre de rater.

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi sur MoneyStore

La catégorie FinTechs

Qu’est-ce que les RegTechs ?

Comment les FinTechs favorisent-elles l’inclusion financière ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *