Quelles alternatives face aux taux négatifs ?

@pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste J.P. Morgan Asset Management

Les taux d’intérêt négatifs ne sont pas un phénomène nouveau en Europe. En effet, les taux de référence de la Banque Centrale Européenne (BCE) et de la Banque Nationale Suisse (BNS) sont négatifs depuis 2014. Cependant, ceux-ci revêtent désormais un caractère de plus en plus structurel. Cela oblige dès lors les épargnants à rechercher des alternatives pour maintenir un rendement positif sur leurs liquidités

Dans la durée ?

Initialement, les taux d’intérêt négatifs ne devaient être qu’un « électrochoc » monétaire temporaire pour relancer l’inflation et la croissance. En fait, ils pourraient encore être abaissés prochainement. C’est ce qu’a laissé entendre la BCE lors de sa conférence de presse du mois de juillet, dans la mesure où la croissance et l’inflation demeurent anémiques. Dans le même temps, le renforcement récent du Franc Suisse par rapport à l’Euro laisse supposer que la BNS, restée silencieuse pour l’instant, sera contrainte de suivre le mouvement.

Pour le grand public, ces taux négatifs ne constituent cependant pas (encore) un sujet d’inquiétude. En effet, jusqu’ici, seuls les banques et les investisseurs institutionnels y ont été véritablement confrontés. Cependant à mesure que cette situation perdure, il devient de plus en plus difficile pour les banques de continuer à « subventionner » l’épargne. Le risque de voir celle-ci frappée à terme par des taux à zéro ou négatifs augmente donc. C’est, en tous cas, l’avertissement lancé par plusieurs dirigeants de banques ces dernières semaines, à l’occasion de la publication de leurs résultats trimestriels.

Ainsi malgré l’absence d’inflation, le pouvoir d’achat du cash pourrait prochainement se voir éroder dans le temps par les taux d’intérêt négatifs.  

Dans cette perspective, quelles options s’offrent aux épargnants ?

La première option consiste à dépenser leur  épargne immédiatement pour conserver leur pouvoir d’achat (spend it or lose it). Ainsi, ils servent l’objectif de la banque centrale de relance de l’économie par la consommation. Cependant, bien que cette option soit séduisante d’un point de vue économique,  elle l’est en revanche moins d’un point de vue patrimonial.

La seconde option consiste à investir cette épargne dans une solution d’investissement (invest it or lose it). Cette option présente certes un potentiel de risques plus important. Cependant, elle sert l’objectif de la banque centrale de relance de l’économie par l’investissement. Elle offre aussi une espérance de rendement plus importante aux épargnants.

En bref

En conclusion, il semble désormais inéluctable que tôt ou tard les épargnants seront confrontés à des taux zéro ou négatifs sur leurs liquidité. Il est dès lors donc grand temps de rechercher des alternatives. Les marchés financiers offrent à cet égard nombre d’options car si les taux négatifs pénalisent le rendement des liquidités, ils soutiennent en revanche les prix de nombre d’actifs financiers.

Consultez aussi sur MoneyStore le corner Fenêtre sur le monde

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *