Comment intégrer la notion de diversité des genres en investissement ?

@Pexels

La présence des femmes dans les instances de décision des entreprises est un atout pour la performance des sociétés. Avoir un quota de femmes suffisant à tous les niveaux de pouvoir permet aussi d’intégrer et d’anticiper une exigence de diversité à terme pour les sociétés.

Pourquoi est-ce important de tenir compte du critère « Gender diversity » dans ses placements ?

« Nous pensons que la diversité des genres est un moteur de la rentabilité d’une entreprise et que ceux qui la promeuvent doivent donc être récompensés », estiment les gestionnaires Julie Bech et Audhild Asheim Aabø de la maison de gestion Nordea AM. De nombreuses études montrent que la diversité des sexes est bonne pour les résultats financiers d’une entreprise. En effet, selon l’Observatoire Skema, la diversité permet d’améliorer cinq grands axes dans l’entreprise. « Recruter des femmes et des hommes permet d’élargir la taille du marché du travail et donc d’accroître la probabilité de recruter des ressources humaines de meilleure qualité ».

Bénéficier d’un plus grand vivier de talents donne donc à l’entreprise un avantage par rapport à ses concurrents. La diversité en entreprise permet aussi de mieux cibler l’ensemble des consommateurs. « La moitié des consommateurs sont des consommatrices. Employer des femmes permet de mieux comprendre les attentes des clientes (market intelligence. Cela permet aussi d’améliorer la relation commerciale », note le Professeur Ferrary de l’Observatoire Skema. Dans le processus de décision, la présence des femmes améliore à la fois la prise de décision et la créativité́.

De plus, lorsque des femmes occupent de hautes fonctions dans l’entreprise, cela constitue un facteur de motivation pour toutes les femmes de cette société. Au niveau de la communication et de la gouvernance, la diversité́ est aujourd’hui une preuve d’ouverture et de durabilité de l’entreprise. Les parties prenantes sont très sensibles à cet aspect (clients, pouvoirs publics, actionnaires, médias,…). Globalement, la diversité est aussi bonne pour le pays. « Par exemple, dans les pays développés dont la population vieillit, comme le Japon, des études montrent qu’une plus grande diversification de la main-d’œuvre selon le sexe augmente le PIB », note Nordea AM.

Comment intégrer ce critère dans le processus d’investissement ?

On peut intégrer ce critère dans les choix d’investissement. Il convient alors de fixer quelques limites absolues en matière de diversité au niveau de la haute direction. McKinsey fait ainsi référence à une « masse critique ». « Il s’agit du niveau le plus bas à partir duquel la diversité des genres apporte une contribution positive à l’entreprise. En fixant une limite absolue, nous capturons les entreprises où la diversité des genres est supérieure à cette  » masse critique « .  En examinant de plus près les sociétés dans la partie fondamentale du processus d’investissement, nous examinons plus en détail le niveau de diversité entre les sexes par rapport à leurs pairs », explique les gestionnaires de Nordea. Une entreprise est alors diversifiée du point de vue du genre si 30% des cadres supérieurs appartiennent au genre minoritaire. Mais, il faut également que l’entreprise affiche une tendance positive à accroître et à promouvoir la diversité.

Etant donné que ces informations ne sont pas toujours disponibles pour les moyennes et petites capitalisations, ce type d’investissement n’est-il pas surtout concentré vers les grandes capitalisations ?

Apparemment, la taille de l’entreprise n’est pas toujours un garant de la diversité. Le professeur Michel Ferrary de l’Observatoire Skema, a mené une étude sur la diversité dans les sociétés qui composent l’indice CAC 40. Dans ces sociétés, les femmes ne représentent que 13.69% des comités exécutifs. Or, elles représentent 32.33% de la population des cadres.

Dans l’univers d’investissement qui tient compte de la diversité, il existe effectivement des sociétés à large capitalisation. Mais les sociétés de moyennes et petites capitalisations sont aussi représentées. « À long terme, nous croyons que la diversité augmentera dans toutes les entreprises, d’où la similarité de ce fonds avec un fonds d’actions normal (non thématique).  Nous espérons qu’un jour, nous parviendrons à ne plus avoir besoin d’une discussion sur le genre dans le monde des affaires. Nous n’en sommes pas encore là. Cependant, nous croyons vraiment que les investissements durables joueront un rôle important dans l’avenir. Les entreprises désireuses et capables d’investir des ressources supplémentaires pour s’assurer qu’elles sont bien diversifiées bénéficieront de ces mesures à l’avenir », concluent les gestionnaires de Nordea AM.

Cet article vous a intéressé, consultez aussi sur MoneyStore :

Quel rôle joue la diversité dans la performance et l’accélération des entreprises ? (2018)

Quelle est la part de la richesse mondiale détenue par les femmes ?

Comment les femmes abordent-elles les placements ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *