Hit-parade des fonds : Pourquoi la Chine refait surface ?

Source: Quantalys

Le marché boursier chinois avait enregistré une forte baisse en 2018 en raison de la hausse des taux d’intérêt pratiquée par la FED et du début de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Ces éléments ont eu un impact négatif sur les flux commerciaux et sur la croissance de ce pays d’Asie. Depuis le début de l’année, on assiste à une belle remontée de la bourse chinoise (source des données Quantalys). Pour Bernard Keppenne, Chief economist chez CBC Banque, ce redressement est l’effet de trois facteurs.

« Le premier élément est le changement d’attitude de la Federal Reserve qui est désormais plus patiente. Elle n’augmentera pas ses taux d’intérêt au rythme prévu. Alors qu’elle avait anticipé trois hausses de taux en 2019, elle n’entrevoit qu’une seule augmentation cette année ». Cette attitude plus patiente s’explique à la fois par le ralentissement de la croissance économique mondiale et par l’absence de hausse de l’inflation. Par ailleurs, les entreprises américaines sont fortement endettées et toute hausse de taux d’intérêt risque de provoquer une vague de désengagement et une accentuation du ralentissement économique dans ce pays. Aujourd’hui, les marchés boursiers, dont la bourse chinoise, bénéficient donc de cette attitude patiente de la FED.

Le second facteur favorable au marché chinois, est la baisse des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. « On voit qu’un accord se dessine, même si cet accord est minimal, ce qui provoquera une baisse des tensions entre ces deux pays. C’est aussi un élément de soutien de la bourse chinoise », note Bernard Keppenne.

Du côté des autorités chinoises, on assiste également à une réelle volonté d’éviter un atterrissage brutal de l’économie. « C’est le troisième facteur qui a permis de soutenir le marché boursier. Les autorités chinoises ont entamé un véritable plan d’investissement et ont diminué la TVA sur plusieurs biens et services », ajoute cet économiste. Aujourd’hui, ces dirigeants mettent surtout l’accent sur la qualité de la croissance plutôt que sur sa quantité. Ils ont pris des mesures très ciblées, comme des émissions obligataires qui serviront à financer des travaux d’infrastructure, des baisses d’impôts ou des politiques visant à augmenter le crédit privé afin de supporter la consommation intérieure.

Et demain ? A quoi peut-on s’attendre ? « Il faut être réalistes : les bonnes nouvelles concernant l’accord commercial avec les Etats-Unis sont déjà dans les prix. Cependant, la volonté du gouvernement de soutenir l’économie est un élément qui conforte la bourse chinoise pour l’avenir », conclut Bernard Keppenne.

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Le XXIème siècle : siècle de la Chine ?

Quel sera l’impact des élections sur l’économie indienne ?

Hit-parade des fonds : Pourquoi le Brésil fait un carton ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Hit-Parade des fonds, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *