Perspectives 2019 : Des marchés peu flamboyants

Lors du petit déjeuner financier organisé par La Libre Belgique et le blog MoneyStore.be, Vincent Bodart, Professeur de finance à l’Université Catholique de Louvain et Philippe Ledent, Senior Economist chez ING ont esquissé leur scénario économique et les vues que l’on peut envisager sur les marchés en 2019.

Economie sur un plateau

« Globalement, on constate des signes modérateurs concernant la croissance mondiale. On devrait donc assister à un ralentissement en douceur de la croissance sans cependant envisager de récession. Nous avons atteint le sommet du cycle et nous abordons la phase de descente mais nous sommes encore sur un plateau », explique Vincent Bodart. Cet économiste entrevoit quatre éléments qui sont potentiellement des facteurs de risque en 2019. En premier lieu, il faut épingler le durcissement de la politique monétaire de la FED qui devrait engendrer une hausse des taux américains de l’ordre de 0,50% en 2019. Il faudra ensuite tenir compte de la hausse du prix du pétrole qui va impacter de façon différenciée les marchés émergents. « Nous assistons aussi à une érosion de la confiance avec une accumulation de risques comme le Brexit, la hausse des tensions politiques et la situation en Italie. Le quatrième élément est le découplage que nous entrevoyons entre les cycles de croissance par pays », note Vincent Bodart. A ces différents éléments, Philippe Ledent tient à ajouter son inquiétude concernant l’impact que la hausse des taux pourrait avoir sur les entreprises très endettées. « Nous avons aussi des craintes quand nous voyons le plafonnement des ventes de voitures et de maisons aux Etats-Unis. Tous ces éléments nous incitent à plus de prudence pour 2019 », estime Philippe Ledent. En ce qui concerne la politique monétaire, si les hausses de taux sont prévues aux Etats-Unis, la situation est différente en Europe. « La BCE a bien  manifesté son intention de mettre fin à sa politique de quantitative easing mais il se pourrait qu’il n’y ait aucune hausse des taux directeurs de la BCE en 2019 compte tenu de la faible inflation en zone euro et de l’impact négatif que pourrait avoir une hausse des taux sur les finances publiques de certains pays européens », estime Vincent Bodart.

Marchés peu flamboyants

Et sur les marchés à quoi peut-on s’attendre ? « Les marchés ne seront certainement pas flamboyants. La question est de savoir s’ils vont ou non capituler. Dans ce type de scénario, nous conseillons de se positionner essentiellement sur des valeurs défensives sans prendre de gros paris, en privilégiant les grandes capitalisations. Pour notre part, nous sous-pondérons la poche actions dans les portefeuilles et nous devrons rester attentifs à l’évolution des bénéfices des entreprises », prévient Philippe Ledent. En effet, dans une conjoncture de ralentissement en douceur de l’économie, ces bénéfices, qui sont véritablement le carburant sur les marchés, ne devraient pas baisser drastiquement mais leur croissance devrait ralentir. Parmi les autres facteurs de risque à surveiller, il faudra suivre l’ampleur du resserrement monétaire aux Etats-Unis et son impact sur la dette des pays émergents et ne pas perdre de vue le risque d’escalade de la tension commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. L’année 2019 sera celle du cochon dans l’horoscope chinois. Le signe d’une épargne fructueuse pour les épargnants ?

Consultez aussi sur MoneyStore :

Qu’est-ce que la courbe de Phillips ?

Qu’est-ce que bear et bull ?

Retour sur 10 années marquées du sceau de la BCE

 

liens vers les vidéos ici et ici

 

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Formations et Events, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Perspectives 2019 : Des marchés peu flamboyants

  1. van de Werve dit :

    Je viens de lire votre intéressant article. On y dit bien qu’il faut « Pour notre part, nous sous-pondérons la poche actions dans les portefeuilles » mais que font-il à la place? Rester en cash? Autre?..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *