Vent d’Est sur le système monétaire international

IMG_4062Par JP Morgan AM

Le système monétaire international est à l’aube d’une révolution majeure. Cependant, bien que tous les investisseurs aient les yeux rivés sur la Réserve Fédérale américaine, conscients que le premier relèvement de ses taux depuis 2006 aura un impact bien au-delà des Etats-Unis, c’est ailleurs que se prépare cette révolution. D’ici la fin du mois, le Fonds Monétaire International devrait en effet décider de l’inclusion du renminbi au panier de devises qui sert de base au calcul des droits de tirage spéciaux et ainsi lui conférer le statut de monnaie de réserve.

Ce scénario, encore considéré comme peu probable au début de cette année, a depuis cet été, gagné de plus en plus de supporters. Même les États-Unis ont récemment laissé entendre que pour la première fois ils n’y apposeraient par leur véto. Ceci peut naturellement surprendre car, depuis cet été et la décision surprise de la banque centrale chinoise d’assouplir le « soft-peg*» qui liait le renminbi au dollar, la Chine a alimenté les spéculations les plus folles quant à la détérioration plus ou moins forte de son économie et quant à sa volonté de dévaluer sa monnaie pour y répondre. Il semble aujourd’hui que les évènements de cet été n’aient finalement été qu’une tempête dans un verre d’eau mais qu’en revanche, dans les prochains mois, un vent d’Est pourrait bien souffler sur le système monétaire international. Le renminbi a en effet toutes les chances de devenir une monnaie de réserve. La Chine satisfait depuis longtemps à la première condition, à savoir être un acteur majeur du commerce mondial, tandis qu’elle remplit de plus en plus les critères de la seconde condition, à savoir d’avoir une monnaie évoluant relativement librement au gré des forces du marché et largement utilisée.

A cet égard, notons qu’au mois d’août le renminbi est devenue la 4ème monnaie la plus utilisée dans les transactions SWIFT alors qu’elle n’était encore que 12ème en août 2012. Dans ce contexte, le risque d’une dévaluation de la monnaie chinoise est peu probable car une fois auréolé de son statut de monnaie de réserve, le renminbi sera graduellement plus présent dans les réserves des banques centrales et des fonds souverains qui souhaiteront renforcer leurs détentions d’actifs libellés en renminbi. Si l’on ne peut nier que la Chine devrait encore faire face à de nombreux défis dans le cadre de sa transition vers une économie orientée sur les services et la consommation, son ascension au sein du système monétaire ainsi que dans les indices actions et obligataires devrait se poursuivre et les investisseurs devront veiller à tenir compte de cette nouvelle réalité dans leur allocation d’actifs.

*borne de fluctuation du taux de change

Lire aussi le corner Fenêtre sur le monde


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.