Filles à papa et papa à filles

IMG_1266Les pères qui ont au moins une fille seraient plus enclins à promouvoir les femmes en entreprises.

Maya Sen, professeur à l’université de Rochester et Adam Glynn, professeur à Harvard ont mené conjointement une étude sur les comportements des juges à la cour suprême des Etats-Unis. Il s’avère que ceux qui ont au moins une fille considèreraient avec plus d’indulgence les droits des femmes.

Alors que les juges doivent être impartiaux, il semble que le fait d’avoir une fille permette aux juges masculins de mieux comprendre ce que c’est que d’être une femme. « Les juges masculins apprennent peut-être beaucoup du fait d’avoir une fille. Ils peuvent ainsi apprendre des choses comme la discrimination sur le lieu de travail ou la discrimination sur base de la grossesse », explique Maya Sen.

Dans l’entreprise aussi, les femmes ont intérêt à avoir un patron qui a des filles. Une étude danoise révèle ainsi que les chefs d’entreprises qui ont des filles ont tendance à faire diminuer l’écart de salaires entre les hommes et les femmes dans leur entreprise.

Il semblerait que le fait d’avoir une fille rende les hommes plus empathiques et plus conscients des challenges que doivent relever les femmes en entreprise. Ils sont aussi très protecteurs et ne veulent pas que leur fille gagne moins qu’un homme pour faire le même job. Lors des entretiens d’embauche, les femmes feraient donc bien de se renseigner. Et à la question souvent (illégalement !) posée « comptez-vous avoir des enfants ? », pourquoi ne pas rétorquer « et vous, avez-vous des filles ? »…

Lien vers l’article complet :

Why men with daughters may be the key to closing the gender wage gap

Lire aussi:

Prendre le temps d’être papa

– Femmes en entreprise: comment prendre sa juste place? 

 

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.