Hit-Parade des fonds : Les obligations ont assuré la sécurité

@Pexels

Selon les données fournies par Quantalys les fonds obligataires sont la classe d’actifs qui a le mieux performé depuis le début de l’année 2020. Avec une performance de 6,28% à fin février, les fonds investis en obligations libellées en dollars se distinguent dans ce tableau. Les fonds investis en actions ont, quant à eux, enregistré des baisses assez impressionnantes en février. Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-Parade des fonds : Les obligations ont assuré la sécurité »

Le mouton et le chameau

@Pexels

Par Par Igor de Maack, Gérant et porte-parole de la Gestion, DNCA Investments

Les comparaisons animalières constituent une source inépuisable d’inspiration. Depuis dix ans, le marché, comme la politique, s’est littéralement polarisé entre un certain type d’investisseurs (les moutons) et un autre (les chameaux). Ces deux animaux ont la particularité d’être des herbivores vivant dans des milieux naturels différents. Là où le mouton a besoin d’herbe grasse (argent facile et peu cher) et de ses congénères, le chameau, lui, est solitaire voire taiseux (pour ne pas dire désagréable) dans un environnement désertique dépourvu d’eau et d’aliments comestibles. Continuer la lecture sur Moneystore de « Le mouton et le chameau »

Les Big Five pour 2020

@Pexels

Par Igor de Maack, Gérant et porte-parole de la Gestion, DNCA Investments

Dans la « savane » financière, les investisseurs ont aussi à surveiller et observer leur « Big Five », terme qu’on utilise, en paraphrasant Ernest Hemingway dans sa nouvelle « Les neiges du Kilimandjaro » pour désigner les cinq animaux les plus symboliques et majestueux d’Afrique (éléphant, buffle, rhinocéros, léopard et lion). Ces cinq « animaux » sont essentiels pour un investisseur afin de construire un portefeuille ou une allocation une fois que le scénario macro-économique aura été dessiné.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les Big Five pour 2020 »

Perspectives d’investissement 2020 : Équilibrer les risques, renforcer la résilience (Partie 1)

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Global Market Strategist chez JP Morgan AM

A quelle étape du cycle nous trouvons-nous ?

Une opinion en matière d’allocation d’actifs est souvent fondée sur une évaluation de l’étape du cycle. En début de cycle, les valorisations sont bon marché, les politiques sont accommodantes et l’économie dispose d’une ample capacité inutilisée pour lui permettre de croître. Le moment se prête généralement à la prise de risques. À l’inverse, la fin de cycle est généralement un moment opportun pour engranger ses gains. Lorsque l’économie montre des signes d’emballement ou de surchauffe, la hausse des taux d’intérêt y met habituellement un terme.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Perspectives d’investissement 2020 : Équilibrer les risques, renforcer la résilience (Partie 1) »

Perspectives 2020 : pas de panique mais prudence !

Lors du petit déjeuner organisé par La Libre Belgique et le blog MoneyStore, Georges Hübner, Professeur de finance HEC Liège et Thierry Masset, Chief Investment Officer chez ING Belgique ont passé en revue les éléments qui pourraient marquer l’économie et les marchés en 2020.

Taux au plancher

Continuer la lecture sur Moneystore de « Perspectives 2020 : pas de panique mais prudence ! »

L’extrême faiblesse des taux d’intérêt va perdurer

@Pexels

Par BNP Paribas AM

Tout indique que les taux négatifs des banques centrales et les taux d’intérêt extrêmement bas sur l’épargne sans risque ne sont pas appelés à disparaître. Ayant été introduits à titre de mesures de politique monétaire exceptionnelles, ils sont désormais la règle.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’extrême faiblesse des taux d’intérêt va perdurer »