Covid-19 : Quel impact sur le secteur bancaire et les FinTechs?

@Pexels

La crise du coronavirus a mis en exergue certains aspects qui ont marqué plus spécifiquement le secteur financier. Fraudes, cyber-attaques, blanchiment d’argent ont connu une certaine recrudescence. Par ailleurs, on a assisté à une croissance importante des paiements digitaux. La banque numérique fait désormais partie du quotidien des citoyens de nombreux pays. Dans cet environnement, les FinTechs ont une place à prendre. Continuer la lecture sur Moneystore de « Covid-19 : Quel impact sur le secteur bancaire et les FinTechs? »

Qu’est-ce que la directive PSD2 va changer pour vous ?

@Pexels

Pour rappel, la directive PSD2 va permettre aux clients des banques (particuliers et entreprises) d’autoriser une partie tierce qui n’est pas la banque à avoir accès à leurs données financières ou à gérer leurs finances.

C’est ainsi que vous pourriez autoriser des acteurs comme Facebook, Google ou Amazon à payer des factures ou à effectuer des transferts. Vous pourrez aussi permettre à des agrégateurs de comptes de consolider toutes vos données financières. Vous pourrez effectuer toutes ces opérations alors que votre argent restera sur un compte bancaire. Les banques seront obligées de fournir ces informations via ce que l’on appelle une API (Application programming interface) si vous avez autorisé une personne tierce à y avoir accès.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la directive PSD2 va changer pour vous ? »

Pourquoi peut-on investir dans  les nouvelles solutions de paiement?

@Pexels

Par Frank Schwarz, Fund Manager of MainFirst Global Equities Fund and MainFirst Global Equities Unconstrained Fund

L’évolution vers les paiements mobiles va certainement s’accélérer et constituer une tendance structurelle significative. Les investisseurs peuvent donc s’attendre à des rendements attrayants dans ce segment. Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi peut-on investir dans  les nouvelles solutions de paiement? »

Qu’est-ce que l’open banking ?

@pexels

La nouvelle directive PSD2 entrée en vigueur en janvier 2018 offre la possibilité aux clients des banques (particuliers et entreprises) d’autoriser une partie tierce qui n’est pas la banque à gérer leurs finances ou à avoir accès à leurs données financières. Et ce n’est pas anodin, car cette directive couplée au développement des API (Application programming interface), va permettre à des acteurs non bancaires de payer des factures et d’effectuer des transferts d’argent. C’est ce qu’on appelle l’open banking. L’open banking se base donc sur l’ouverture et le partage des données vers des acteurs financiers ou autres.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que l’open banking ? »

Il y a urgence pour le secteur des FinTechs !

@Pexels

De retour de Chine et orateur lors du troisième Summit de FinTech Belgium le 22 octobre dernier, Koen De Leus, Chief Economist chez BNP Paribas Fortis, met en garde les secteurs des FinTechs européen et belge. « Si l’on veut définir le futur des FinTechs, il faut impérativement regarder vers la Chine. Le budget que ce pays consacre à l’intelligence artificielle, au machine learning et au blockchain est colossal. Un seul fonds de venture capital chinois va déjà, à lui seul, déployer 150 milliards de dollars dans des projets liés à l’intelligence artificielle. En Belgique et en Europe, on parle de chiffres beaucoup trop faibles ! », prévient cet économiste.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Il y a urgence pour le secteur des FinTechs ! »

Payer sans sa banque, désormais possible

@pexels

La nouvelle réglementation PSD2 (pour Payment Services Directive) ouvre des possibilités pour les sociétés actives dans le secteur des paiements. Cette directive facilite les paiements transfrontaliers au sein de l’Union européenne en les rendant aussi simples que les paiements nationaux. Parmi toutes les mesures que comprend cette directive, épinglons le fait que PSD2 va permettre aux clients des banques (particuliers et entreprises) d’autoriser une partie tierce, qui n’est pas nécessairement la banque, à gérer leurs finances ou à avoir accès à leurs données financières.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Payer sans sa banque, désormais possible »