Le pire n’est jamais certain…

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste chez J.P. Morgan AM

Il y a 10 ans, la faillite de Lehmann Brother plongeait l’économie mondiale et les marchés financiers dans l’une des pires crises de leur histoire. Au-delà de la faillite d’une banque « systémique » et des pertes financières qu’elle a engendrées, c’est la faillite de tout un système, incapable d’anticiper et de gérer de tels risques, qui a suscité la défiance des investisseurs.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le pire n’est jamais certain… »

Dix ans après Lehman Brothers : D’où viendront les prochains risques  de crise ?

@pexels

Il y a dix ans, le 15 septembre 2008, la société Lehman Brothers tombait en faillite faute de repreneurs. Depuis le mois d’août, la sphère financière s’écroulait sous l’effet de la crise des subprimes avec comme point d’orgue cette faillite inédite. Encore aujourd’hui, nombre d’investisseurs ne se sont pas remis de l’impact de cette crise dans leur portefeuille car la crise a miné la confiance dans les marchés financiers. «Et la confiance, une fois perdue, est très difficile à rétablir. Regagner la confiance que les institutions financières ont perdue dans la crise est une tâche redoutable qui prendra des années, voire des décennies », estime Martin Gilbert, CEO d’Aberdeen Standard Investments. Dix ans après cette crise, quels sont les risques latents ? Une telle crise est-elle encore à craindre aujourd’hui ? Analyse avec les spécialistes de la maison Aberdeen Standard Investments.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Dix ans après Lehman Brothers : D’où viendront les prochains risques  de crise ? »

Titrisation: malédiction ou bénédiction ?

bourse nysePar J.P. Morgan AM

Considérée comme une malédiction en 2008, la titrisation des actifs, aujourd’hui mieux régulée, mérite une nouvelle attention. Depuis la crise de 2008, la titrisation est synonyme des pires excès de l’industrie financière car, bien qu’elle n’en ait pas été la cause, elle l’a amplifiée en favorisant sa propagation.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Titrisation: malédiction ou bénédiction ? »

Secteur financier: mais où sont les femmes?

IMG_0368Lors des événements organisés dans le secteur financier, réunions, conférences, cocktails, il est frappant de constater que les costumes cravates prédominent encore largement les assemblées. Nous sommes en 2015 et les femmes constituent toujours une minorité dans un secteur qui est traditionnellement très masculin. Pourquoi y-a-t’il si peu de femmes dans les métiers de la finance ? Le bureau de consultance Oliver Wyman a sorti une étude sur le sujet.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Secteur financier: mais où sont les femmes? »

L’ISR afin de réinventer la gestion active

IMG_1087 (1)Par Petercam

Une table ronde organisée par les Echos à Paris le 15 mars 2015 avait pour titre : « L’ISR pour réinventer la gestion active face au raz de marée de la gestion indicielle ».

Soutenue par les Etats-Unis, la gestion indicielle gagne du terrain et représenterait plus de 15% des actifs gérés dans le monde. Sans avancer de chiffres, les spécialistes en la matière invoquent une progression notable, notamment parce que la gestion indicielle et passive n’est pas nécessairement en opposition à la gestion active. Au contraire, nombreux sont les investisseurs institutionnels qui l’utilisent en complément pour des questions de liquidité et d’efficacité. En effet, le coût serait la première raison d’investissement.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’ISR afin de réinventer la gestion active »

Ce ne sont pas les plus forts qui survivent

Par ING IM

Près de cinq ans après la débâcle de Lehman Brothers qui avait provoqué la Grande Crise Financière, les problèmes d’endettement n’ont pas disparu. Les craintes de nouvelles crises continuent également à hanter les esprits des décideurs politiques, des investisseurs et de nombreuses autres personnes.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Ce ne sont pas les plus forts qui survivent »