Pourquoi investir dans des actions françaises est fiscalement plus avantageux ?

@Pexels

Par Me Grégory Homans (avocat – associé) et Me Antoine Dekeyser (avocat)

Sur base du traité fiscal franco-belge du 10 mars 1964, un particulier (résident belge) qui perçoit des dividendes d’une société française bénéficie d’un avantage fiscal[1]. Il s’agit de la quotité forfaitaire d’impôt étranger (QFIE). Celle-ci permet au contribuable belge de ne supporter qu’un impôt global de 27,75% sur les dividendes perçus en 2018 alors qu’il aurait supporté un précompte mobilier de 30% s’il avait investi dans des sociétés belges. Cet avantage rend l’investissement dans des actions françaises fiscalement plus intéressant.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi investir dans des actions françaises est fiscalement plus avantageux ? »

Quelle est la différence entre une sicav et un FCP ?

@Pexels

Les sicav et les FCP (fonds commun de placement) sont tous deux des OPC (organismes de placement collectif). Ce sont des produits de placement essentiellement offerts par des organismes bancaires ou par de grandes maisons de gestion. Ils récoltent des fonds auprès des épargnants. Ces fonds récoltés sont ensuite investis dans des produits financiers (actions, obligations, valeurs mobilières, cash,…) en fonction de la politique d’investissement définie dans leur prospectus d’émission. 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle est la différence entre une sicav et un FCP ? »

Marchés européens: Naviguer dans des mers agitées

@Pexels

Par Capital Group

Qu’en est-il de l’enthousiasme pour les actions européennes en 2017? L’élection du président français Emmanuel Macron, favorable aux réformes, la persistance de la chancelière Angela Merkel en Allemagne et les signes d’amélioration de la croissance économique dans la zone euro ont favorisé une progression à deux chiffres des actions européennes. Les marchés européens semblaient enfin vouloir renverser une longue période de retard sur un puissant marché haussier américain.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Marchés européens: Naviguer dans des mers agitées »

Regards croisés sur l’économie et les marchés en juin

#Pexels

Par Igor de Maack, gérant et porte parole de la gestion chez DNCA Investments

Comme chaque mois, nous vous présentons en un coup d’œil les risques et opportunités sur les marchés et dans l’économie.

Les plus :

    • Après de nombreuses péripéties, l’Italie a finalement un nouveau gouvernement. Cette annonce est de nature à rassurer les marchés à court terme même si le risque de nouvelles élections va perdurer. Mais la situation économique de ce pays est meilleure que dans les années 2011-2013 avec un taux de croissance du PIB de 1,5 %. Par ailleurs, le bilan des banques italiennes est en partie nettoyé.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Regards croisés sur l’économie et les marchés en juin »