Comment les FinTechs peuvent répondre aux enjeux  sociétaux

@Pexels

Lors du Digital Finance Summit qui s’est déroulé à Bruxelles en novembre 2019, il a été question du rôle que les FinTechs jouent dans la société. Climat, migrations : les choses bougent dans ce domaine.

Climat et FinTechs

Les FinTechs peuvent-elles sauver la société du changement climatique ? Quel rôle peuvent-elles concrètement jouer dans ce domaine ? « Il convient de mettre en place des outils pour le secteur financier qui permettent d’atteindre les objectifs en matière de changement climatique. Pour cela, il faut aussi travailler avec l’Union Européenne et avec chaque gouvernement. On a besoin d’investissements pour atteindre ces objectifs », souligne Nicola Koch, Project Manager chez 2° Investing Initiative.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment les FinTechs peuvent répondre aux enjeux  sociétaux »

Changement climatique: quand les banques centrales s’en mêlent

@Pexels

Par Degroof Petercam

Les investisseurs institutionnels font face à une pression croissante concernant leur rôle et leur responsabilité en matière de financement de la transition énergétique. En effet, les nombreuses réglementations de la Commission européenne obligent les investisseurs institutionnels à démontrer leur intégration du risque climatique dans leurs stratégies et processus d’investissement. Ils doivent également prouver leur bonne volonté à financer l’économie dite verte et s’écarter des secteurs économiques les plus polluants. Ces réglementations sont souvent renforcées par des obligations nationales (comme l’article 173 de la loi française pour la transition énergétique).

Cette pression est-elle la même pour tous les investisseurs institutionnels ? Qu’en est-il par exemple des obligations des banques centrales et des autorités financières et monétaires ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Changement climatique: quand les banques centrales s’en mêlent »

Et si on faisait le point sur le réchauffement climatique ?

@Pexels

Par Degroof Petercam

L’année 2018 s’est clôturée par la 24ème conférence des Nations Unies sur le climat, qui s’est tenue à Katowice en Pologne. Objectif de cette conférence ? Finaliser le Règlement de Paris, qui définit les directives de mise en œuvre de l’Accord de Paris pour assurer une transition énergétique juste et efficace. Dans le sillage de la conférence et de la fin de l’année 2018, un point de la situation s’impose. Quelles dispositions ont été adoptées (ou pas) par la 24e Conférence des Parties ? Comment les nations du monde entier relèvent-elles les défis de l’atténuation du réchauffement climatique ? L’UE est-elle performante ? Existe-t-il des raisons de se réjouir ou faudrait-il plutôt se lamenter ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Et si on faisait le point sur le réchauffement climatique ? »

Comment décarboniser votre portefeuille ?

@pexels

Par Degroof Petercam

De nos jours, dans le cadre de la « chasse aux émissions de carbone » que livrent de nombreux gestionnaires, il est souvent fait allusion au concept de « décarbonisation » des portefeuilles. Mais qu’entend-on donc par le terme «décarbonisation»?

En fait, plusieurs approches permettent de décarboniser votre portefeuille tout en prenant toutes les précautions nécessaires. Il faut toutefois garder à l’esprit qu’il s’agit d’un concept qui repose sur des méthodologies encore peu abouties. En effet, certaines usines ou entreprises ne sont pas encore équipées de capteurs de mesure des émissions de carbone. De ce fait, les émissions sont déclarées ou estimées au niveau global de l’entreprise, ce qui complique encore le calcul des émissions directes (qui ont servi à fabriquer le produit lui-même) et indirectes (liées à l’utilisation de ce produit).

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment décarboniser votre portefeuille ? »

Faut-il inclure les risques climatiques dans les stress tests des banques ?

@Pexels

Comme elles jouent un rôle crucial dans le financement de l’économie, les banques sont parmi les acteurs économiques les plus encadrés et régulés. Une grande partie de cette règlementation porte sur les exigences de solvabilité du système bancaire, en d’autres termes, sur un montant minimum de capital à maintenir en toutes circonstances en fonction des engagements pris par les banques.
Au-delà de ces règlementations, les banques sont également soumises à des tests de résistance appelés « stress tests ». Il s’agit de les soumettre à une série de scénarios catastrophes pour voir dans quelle mesure elles seront aptes à résister si leur stabilité est remise en cause. Le régulateur contrôle alors si leur solvabilité, leurs fonds propres seront suffisants en cas de problème. Dans la zone euro, c’est la Banque centrale européenne (BCE) qui instaure ces tests en sa qualité de régulateur en vue d’éviter une crise systémique du système bancaire européen. Au Royaume-Uni, c’est la Bank of England (BoE) qui joue ce rôle.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Faut-il inclure les risques climatiques dans les stress tests des banques ? »

Ce que les économistes ont à dire sur le climat

@Pexels

Par Pierre Pestieau, Docteur en Economie, Professeur à l’ULg et au CORE

Le prix de la Banque de Suède (Prix Nobel en sciences économiques) vient d’être décerné aux Américains William Nordhaus et Paul Romer. Il les récompense pour avoir  « mis au point des méthodes qui répondent à des défis parmi les plus fondamentaux et pressants de notre temps: conjuguer croissance durable à long terme de l’économie mondiale et bien-être de la planète ».

Continuer la lecture sur Moneystore de « Ce que les économistes ont à dire sur le climat »