Quelles sont les tendances en investissement responsable pour 2020 ?

@Pexels

Par Ophélie Mortier, DPAM

En ce début d’année, faisons le point sur les tendances et les sujets ESG majeurs qui domineront l’actualité des marchés en 2020. Plus que jamais, la réglementation et les politiques resteront déterminantes cette année. 2019 a montré à quel point les autorités (en particulier européennes) ont pris ce sujet à cœur. Elles sont résolues à accélérer la transition vers une économie bas carbone.

Au niveau européen

Ces quinze derniers mois, la Commission européenne n’a pas minimisé ses efforts pour rattraper un certain retard en matière de réglementation des investissements durables et responsables. Elle s’est, en effet, armée d’une taxonomie verte et d’une réglementation sur les indices bas carbone et à impact carbone positif. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les tendances en investissement responsable pour 2020 ? »

COP 25 : Une occasion manquée !

@Pexels

Par Ophélie Mortier, DPAM

Le seul consensus du sommet climatique de l’ONU à Madrid que l’on peut retenir est l’échec des discussions. En effet, s’il y a un point sur lequel tout le monde est tombé d’accord c’est bien la déception générale des négociations onusiennes des deux dernières semaines.

Et pourtant, dans son discours d’introduction, le Secrétaire Général des Nations Unies Mr. Guterres avait été clair sur l’urgence d’ambitions fortes. Il a ainsi mentionné le « point de non-retour sur la question climatique».

Continuer la lecture sur Moneystore de « COP 25 : Une occasion manquée ! »

Les cimentiers : un secteur controversé auquel on ne pense pas !

@Pexels

Par Ophélie Mortier, Degroof Petercam

L’urbanisation est une aubaine pour l’industrie du ciment. En effet, le béton représente, en 2019, le matériau le plus utilisé au monde.. Il représente  trois tonnes de ciment par an et par personne. Cependant, il s’agit aussi d’une des industries les plus polluantes. Elle pose, en effet, des questions sérieuses vis-à-vis de l’environnement et en particulier vis-à-vis du changement climatique.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les cimentiers : un secteur controversé auquel on ne pense pas ! »

Changement climatique: quand les banques centrales s’en mêlent

@Pexels

Par Degroof Petercam

Les investisseurs institutionnels font face à une pression croissante concernant leur rôle et leur responsabilité en matière de financement de la transition énergétique. En effet, les nombreuses réglementations de la Commission européenne obligent les investisseurs institutionnels à démontrer leur intégration du risque climatique dans leurs stratégies et processus d’investissement. Ils doivent également prouver leur bonne volonté à financer l’économie dite verte et s’écarter des secteurs économiques les plus polluants. Ces réglementations sont souvent renforcées par des obligations nationales (comme l’article 173 de la loi française pour la transition énergétique).

Cette pression est-elle la même pour tous les investisseurs institutionnels ? Qu’en est-il par exemple des obligations des banques centrales et des autorités financières et monétaires ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Changement climatique: quand les banques centrales s’en mêlent »

Quel avenir pour « l’or bleu » ?  

@Pexels

Par Erik Joly, CIO ABN AMRO Belgique

L’une des préoccupations croissantes des consommateurs concerne la qualité de leur approvisionnement en eau. D’après une enquête menée auprès des consommateurs américains par la Water Quality Association en janvier 2019, 51 % d’entre eux sont préoccupés ou très préoccupés par leur approvision­nement en eau domestique, contre 42 % en 2017. Et selon la Commission européenne, seuls 20 % des consommateurs jugent acceptable l’eau potable en dehors de leur pays d’ori­gine, tandis que 11 % des Européens sont touchés par des pé­nuries d’eau.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quel avenir pour « l’or bleu » ?   »

Ambitions climatiques : Une baisse des objectifs pour une plus grande crédibilité ?

@Pexels

Par Ophélie Mortier, Responsible Investment Strategist chez Degroof Petercam

Tandis que les objectifs de l’Union européenne sont revus à la hausse, certains pays revoient leurs ambitions à la baisse afin d’atteindre de manière plus réaliste ces objectifs. En effet, jusqu’à présent, en matière de lutte contre le changement climatique, les résultats atteints sont globalement décevants.

Agenda politique chargé

Le début de l’été a été chargé pour le climat et l’environnement. En effet, l’Allemagne et la Pologne ont conjointement accueilli le dialogue climatique de Petersberg les 18 et 19 juin derniers afin d’anticiper la prochaine conférence COP 24 qui se tiendra en décembre prochain en Pologne. La préoccupation principale sera l’implémentation pratique de l’Accord de Paris.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Ambitions climatiques : Une baisse des objectifs pour une plus grande crédibilité ? »