Molinari

A donné son nom a un Institut (franco-belge) et à un indicateur. Cet indicateur matérialise le nombre de jours de l’année où l’on travaillerait pour l’Etat avant de commencer à travailler « pour soi ». Supposons qu’en moyenne le citoyen paye sous forme de taxes diverses l’équivalent de la moitié de son revenu on peut estimer que durant près de la moitié de l’année il travaille non pas pour lui mais pour rembourser la dette de son pays. On parle du « jour de libération » qui est le jour de l’année à partir duquel il commence à travailler pour lui. Cet indicateur est évalué et communiqué chaque année par l’Institut Molinari un think tank libéral franco-belge.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.