Qu’est-ce que les obligations de transition ?

@Pexels

Pour rappel, une obligation est un titre de créance qui représente une partie d’une dette à long terme d’une entreprise, d’un Etat, d’un établissement de crédit (le bon de caisse) ou d’un organisme privé ou public. En rétribution de ce titre obligataire, son détenteur perçoit un intérêt calculé à un taux défini au départ. Parfois, ce taux est variable. Le remboursement s’effectue à une échéance fixée lors de l’émission. Il existe plusieurs types d’obligations. Qu’entend-on par obligations de transition ou « transition bonds » ? Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que les obligations de transition ? »

Qu’est-ce que le prix carbone ?

@pexels

Dans la lutte contre le dérèglement climatique on évoque souvent la notion de prix carbone. De quoi s’agit-il ? Le prix carbone est une tarification donnée au carbone émis par les entreprises, les pays, les villes. On estime que cette tarification permet d’internaliser l’externalité produite par les émissions de carbone et autres gaz à effet de serre. Ce prix permet de reconnaître l’impact des dommages causés par les gaz à effet de serre (GES). Ce prix est fixé pour ceux qui sont responsables de ces émissions et qui peuvent les réduire. Aujourd’hui, près de 40 pays, 20 villes et 1.400 entreprises utilisent déjà cette notion. Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que le prix carbone ? »

Investissement à impact : Un levier pour une société plus durable

@Pexels

Par Funds for Good

L’investissement à impact social (impact investing) consiste à investir dans des sociétés rentables dont l’activité a pour but d’améliorer certains pans de la société. Ces entreprises peuvent proposer des solutions pour diminuer la pauvreté, mettre à l’emploi des personnes fragilisées, offrir une aide aux personnes handicapées. Elles peuvent aussi développer des techniques pour lutter contre le réchauffement climatique et favoriser la transition énergétique.

Cette notion a vu le jour en 2007 à l’initiative de la Fondation Rockefeller. L’impact investing permet de financer des contrats sociaux innovants portés par différents acteurs. Il s’agit essentiellement d’investissements dans des sociétés non cotées. Le rendement de ces investissements est double. D’une part, il y a un rendement financier et, d’autre part, un rendement social. Dans certains cas, un objectif de rendement social peut être défini. Si cet objectif est atteint, le rendement financier de l’investissement peut être accru. Continuer la lecture sur Moneystore de « Investissement à impact : Un levier pour une société plus durable »

La finance au service de l’environnement

Lors de la conférence-débat en ligne organisée ce jeudi par La Libre et le blog MoneyStore.be, il a été question de l’apport du secteur financier dans le débat climatique et environnemental. Dans ce cadre, Estelle Cantillon, Professeure d’économie à la Solvay Brussels School of Economics and Management de l’ULB et Frédéric Degembe,  Investment Expert ING Private Banking ont apporté leur éclairage sur ce sujet d’actualité. Les activités bancaires peuvent aider à la transition vers une économie décarbonée. Crédits et investissements sont concernés. Continuer la lecture sur Moneystore de « La finance au service de l’environnement »

COVID 19 : Une nouvelle ère pour les actionnaires?

@Pexels

Par DPAM

La responsabilité actionnariale ne fait pas exception en ces temps particuliers: la saison de votes aux assemblées générales des entreprises est marquée par les reports, les retards et le recours au digital. La crise liée à la pandémie remet aussi certaines pratiques en question dans ce domaine. Continuer la lecture sur Moneystore de « COVID 19 : Une nouvelle ère pour les actionnaires? »

Investissement durable : Belle résistance dans des marchés volatils

@Pexels

Par BNP Paribas AM

L’investissement durable permet avant tout d’accroître la résistance à long terme des portefeuilles. Cette crise sanitaire nous montre à quel point cette résistance est cruciale pour les investisseurs. L’extrême volatilité des marchés au cours des dernières semaines a révélé la fragilité des systèmes de santé, des économies et des marchés d’actifs. La mondialisation, les changements technologiques et la recherche de compétitivité ont contribué à la mise en place d’une économie mondiale qui paraissait efficace mais qui s’est révélée démunie face à des chocs déstabilisateurs. Continuer la lecture sur Moneystore de « Investissement durable : Belle résistance dans des marchés volatils »