Investissement socialement responsable en Europe : De l’importance des labels

@Pexels

Par BNP Paribas Asset Management

Les labels venant valider les offres d’investissement socialement responsable (ISR) en Europe ne sont pas une création récente mais se sont multipliés et développés ces dernières années. Il serait facile d’y voir une nouvelle ingérence « bureaucratique » qui complique la tâche des gérants d’actifs et accroît les coûts. La réalité est tout autre.

Ces certifications permettent de normaliser l’offre en garantissant la qualité de la gestion financière durable alors que le marché de l’investissement socialement responsable en Europe représente 496 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Il est donc important de comprendre comment ces labels sont attribués et quel rôle ils jouent dans le marché de la gestion d’actifs. Continuer la lecture sur Moneystore de « Investissement socialement responsable en Europe : De l’importance des labels »

Quelles sont les dates des assemblées générales des sociétés du Bel 20 pour 2020 ?

@Pexels

Voici les dates des assemblées générales en 2020 pour les sociétés reprises dans le Bel 20. Quand on est actionnaire, on est co-propriétaire de l’entreprise. A ce titre, on a des droits : droit à l’information, droit de vote à l’assemblée générale et droit au dividende s’il est distribué. Il y a trois moyens d’exercer son droit de vote : soit en se rendant à l’assemblée générale des actionnaires, soit par correspondance, soit par procuration.

A titre indicatif, nous avons relevé les dates des assemblées générales des sociétés du Bel20. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les dates des assemblées générales des sociétés du Bel 20 pour 2020 ? »

Attention: Les différences entre les classes d’actifs se réduisent !

@pexels

Par Dorian Carrell et Kristjan Mee, stratégistes multi-actifs chez Schroders

Les investisseurs en actions et en obligations sont confrontés à un certain nombre de défis communs. Deux mondes souvent considérés – à tort – comme différents sont en train de se rapprocher de plus en plus à mesure que le cycle économique et d’investissement touche à sa fin. Mais les actions et les obligations sont en fait les deux faces d’une même pièce. Il devient difficile pour les entreprises de choisir quel intérêt faire primer. Choisir les unes a des conséquences pour les autres. Continuer la lecture sur Moneystore de « Attention: Les différences entre les classes d’actifs se réduisent ! »

Le mouton et le chameau

@Pexels

Par Par Igor de Maack, Gérant et porte-parole de la Gestion, DNCA Investments

Les comparaisons animalières constituent une source inépuisable d’inspiration. Depuis dix ans, le marché, comme la politique, s’est littéralement polarisé entre un certain type d’investisseurs (les moutons) et un autre (les chameaux). Ces deux animaux ont la particularité d’être des herbivores vivant dans des milieux naturels différents. Là où le mouton a besoin d’herbe grasse (argent facile et peu cher) et de ses congénères, le chameau, lui, est solitaire voire taiseux (pour ne pas dire désagréable) dans un environnement désertique dépourvu d’eau et d’aliments comestibles. Continuer la lecture sur Moneystore de « Le mouton et le chameau »

L’Intelligence Artificielle est-elle une thématique d’investissement porteuse ?

@pexels

Par Rolando Grandi, La Financière de l’Echiquier

L’économie a toujours été portée par l’innovation. Les trois premières révolutions industrielles – la machine à vapeur, le pétrole/l’électricité, les NTIC – ont permis l’industrialisation de l’économie puis son virage vers les services. Aujourd’hui, l’or noir, c’est le Big Data. C’est grâce à une constellation de technologies que l’intelligence artificielle (IA) a pu émerger, en premier lieu grâce au cloud et à ses capacités de calcul quasi-infinies. De la plus grande à la plus récente, les entreprises sont aujourd’hui en mesure d’exploiter les données pour créer de la valeur ajoutée. Continuer la lecture sur Moneystore de « L’Intelligence Artificielle est-elle une thématique d’investissement porteuse ? »

Grosses fortunes et PIB des pays : Comparaison n’est pas raison !

@Pexels

Une étude est récemment sortie sur les plus grosses fortunes au niveau mondial. Un slogan s’affichait alors : « Les dix premiers milliardaires du monde valent plus que les 85 pays les plus pauvres réunis ». Or, dans ce cadre, les montants des fortunes étaient comparés aux PIB de certains pays.

Source : learnbonds  Continuer la lecture sur Moneystore de « Grosses fortunes et PIB des pays : Comparaison n’est pas raison ! »