Comment gérer un héritage ?

@Pexels

Le décès d’un proche est un bouleversement qui prend multiples facettes. Au-delà de la perte affective, il faut gérer un ensemble de démarches pratiques concernant les funérailles. Ensuite, il conviendra de prendre des mesures concernant l’héritage. Le partage des biens du défunt se fera selon une répartition qui dépendra de la dévolution légale ou des volontés du défunt reprises dans un testament qu’il aura rédigé. Dans les deux cas, les héritiers ne doivent pas perdre de vue qu’il faut obtenir un certificat d’hérédité et déposer une déclaration de succession avant de payer les droits afférents à la succession et ce, dans un délai fixé par la loi.

Cette déclaration de succession qui reprend tous les avoirs et dettes du défunt doit impérativement être remise au fisc dans un délai de 4 mois, sauf exception, à compter du décès. La déclaration de succession est irrévocable. Elle ne peut par conséquent plus être rectifiée dès l’expiration du délai de dépôt.Viennent ensuite les droits de succession à payer. Ceux-ci varient selon le pays ou la région où résidait le défunt. Il ne faudrait pas négliger ce montant des frais à payer. Une fois la succession clôturée et les droits y afférents acquittés, se pose la question de savoir comment gérer les sommes ou les comptes-titres dont on aura hérités.

Le patrimoine du défunt était constitué en fonction de ses besoins, de son aversion au risque et de son horizon de placement. La première question qui se pose alors pour les héritiers est de savoir à quoi ils veulent allouer les sommes reçues en héritage. « Vous envisagez peut-être de le consacrer à un objet de valeur pour commémorer le défunt, au financement d’une réorientation de carrière ou encore à un remboursement anticipé (partiel) de votre crédit hypothécaire. Mais avez-vous déjà pensé à faire fructifier l’argent perçu en héritage ? », peut-on lire sur le site de BinckBank

S’ils désirent investir les sommes reçues et les faire fructifier, les héritiers doivent suivre une démarche systématique. Le portefeuille du défunt ne correspond sans doute pas à leur profil. Pour déterminer son profil d’investissement, il convient de se poser des questions de base : Quel est l’objectif d’investissement (achats futurs, financement de la retraite,…) ? Quelle est l’aversion au risque ? Quelle est la durée de l’investissement ?

« L’étape suivante consiste à déterminer le temps et les connaissances que vous voulez consacrer à ces investissements. Vous ne connaissez pas bien le fonctionnement de la Bourse et n’avez pas envie de passer beaucoup de temps à gérer votre portefeuille ? La gestion d’actifs peut être une solution », souligne BinckBank. Le portefeuille peut alors être confié en gestion. Dans ce cas, il faudra choisir son gestionnaire en s’informant sur plusieurs aspects : gestion robotisée ou non ? Qui sont les équipes de gestion ? Quels sont les frais ? Facilité d’accès aux informations concernant le portefeuille ? Conditions d’accès et de sortie ? Risque ? Il ne faut pas hésiter à consacrer un certain temps à ce choix. Par ailleurs, si la somme reçue était principalement constituée de cash, il ne faut pas investir l’ensemble de la somme en une fois.

Pour vous aider à aller plus loin, consultez aussi sur MoneyStore:

Comment faire une déclaration de succession ?

Comment est calculé l’usufruit des sicav de capitalisation dans une succession ?

A quoi faut-il penser quand un proche décède ?

Successions : A quoi faut-il s’attendre à partir du 1er septembre 2018 ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Comment ?, Planification financière, Questions d'argent, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *